DIVERTISSEMENT
29/10/2016 07:40 EDT | Actualisé 29/10/2016 07:41 EDT

14 artistes montréalais feront la paix au 56e Bal du Musée des beaux-arts de Montréal

Ismaël Houdassine

La 56e édition du bal du Musée des beaux-arts de Montréal prendra une teneur importante cette année puisque la plus grande activité de collecte de fonds de l’institution sera l’occasion d’inaugurer le nouveau pavillon pour la paix Michal et Renata Hornstein.

Organisé le 5 novembre prochain sur le thème «Dessine-moi la paix», le fameux bal ouvrira ses salles à huit artistes québécois en arts visuels dont les œuvres présentées durant la soirée-bénéfice seront inspirées des textes écrits par plusieurs personnalités.

Lors d’une courte visite au musée plus tôt cette semaine, Le Huffington Post Québec a découvert plusieurs installations comme celle d’Andréanne Abbondanza-Bergeron dont les grilles d’éclairage suspendues au plafond feront échos à la formation Simple Plan. Quant aux mots de l’actrice Karine Vanasse, ils seront rehaussés par les œuvres de Laurent Lamarche avec des effets aux lasers et des plaques de plexiglas emprisonnant des sculptures pétrifiées.

Sur ce même principe artistique, d’autres concepteurs mettront en scène écrits et poèmes. L’écrivaine Kim Thúy par Hannah Claus, le chanteur Rufus Wainwright par Elisabeth Picard, le conteur Boucar Diouf par Catherine Bolduc et le rappeur Samian par MU.

Les artistes au Bal du musée des beaux-arts de Montréal:

ANDRÉANNE ABBONDANZA-BERGERON

Son travail en sculpture, installation et photographie se penche sur l’étude des liens entre espaces et relations interpersonnelles. Ses œuvres questionnent, déstabilisent parfois, mais, surtout, mettent l’accent sur le sens de présence dans un lieu physique.

HANNA CLAUS

Elle tire ses inspirations des cosmographies autochtones pour les présenter comme des concepts actifs et vivants, en relation avec le monde qui nous entoure.

LAURENT LAMARCHE

Pratique l’estampe, le multimédia, la photographie et la sculpture. Son travail s’élabore autour d’une forme d’imagerie proposant de nouvelles manières d’expérimenter les phénomènes naturels, notamment en utilisant le laser et en magnifiant les matériaux transparents.

MICHEL LEMIEUX ET VICTOR PILON

Au Cirque du Soleil, le duo conçoit des spectacles où le sens et l’émotion sont sublimés par l’utilisation des nouvelles technologies.

MU

Il crée des murales pour voir et vivre l’art au quotidien, pour déclencher une transformation sociale et léguer un musée à ciel ouvert.

ELISABETH PICARD

Elle s’inspire des structures architecturales engendrées par les processus de croissance et de transformation de la nature. Sa pratique l'a amenée à développer une manière analogue et personnelle de créer ses propres sculptures et écosystèmes.

CATHERINE BOLDUC

Elle s’intéresse à la manière dont la psyché perçoit et construit la réalité en y projetant ses propres désirs, en la transgressant par la fabrication de fictions fantasmatiques. Son corpus (installation, sculpture, dessin, art public) se nourrit d’expériences subjectives.

VOIR AUSSI: