Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Labeaume plaide pour un 3e pont dans l'ouest

Après avoir analysé les déplacements des automobilistes entre Québec et Lévis, le maire Régis Labeaume conclut que la capacité des ponts est « clairement dépassée » aux heures de pointe et qu'un 3e lien devrait être construit dans l'ouest des deux villes, donc près des deux ponts actuels.

La Ville de Québec a présenté ce matin le portrait de la circulation routière à Québec et Lévis aux heures de pointe. Six heures d'images aériennes ont été captées les 28 et 29 septembre derniers dans des « conditions parfaites », donc sans entrave ni accident. Mais la congestion est malgré tout importante sur plusieurs axes routiers.

Selon les chiffres avancés, 18 100 automobilistes font le trajet Lévis-Québec chaque matin, soit trois fois plus que ceux qui font le parcours inverse.

De plus, les trois quarts de ces Lévisiens (76 %) qui viennent à Québec demeurent à l'ouest de Laurentienne. La majeure partie des déplacements de la Rive-Sud vers Québec provient par ailleurs des deux arrondissements les plus près des ponts, selon les données de la Ville.

Des statistiques sur lesquelles le maire s'appuie pour démontrer qu'un éventuel 3e lien ne devrait pas être situé dans l'est de la ville. « Pour la Ville de Québec, il est évident que le 3e lien doit être dans l'ouest et peut-être idéalement à la hauteur des ponts », affirme le maire Labeaume.

Le maire soumet également l'idée d'un pont au lieu d'un tunnel, rappelant le coût estimé à au moins 4 milliards de dollars pour un lien sous-fluvial.

«Serait-il possible que pour le prix d'un tunnel, le gouvernement puisse investir dans un SRB [service rapide par bus], un pont et plus pour le même prix? Je pose la question.» - Régis Labeaume, maire de Québec

Le maire a présenté plusieurs statistiques qui démontrent la hausse du nombre d'automobilistes et de déplacements au cours des dernières années.

Selon les chiffres consultés qui proviennent principalement de l'enquête Origine-Destination réalisée en 2011, il y a eu une augmentation de près de 22 % des véhicules sur les deux rives au cours des 10 dernières années, ce qui représente près de 100 000 voitures de plus sur le territoire.

Accélérer d'autres projets

Toutes ces données font dire à Régis Labeaume qu'il faut également « accélérer » la réalisation des autres projets pour améliorer la circulation, comme la reconfiguration de la tête des ponts, le SRB, l'élargissement de l'autoroute Laurentienne et la gestion artérielle des feux de circulation.

« Pour nous, il y a urgence de réaliser tous ces projets-là. Et on demande que tous ces projets soient accélérés », a lancé le maire Régis Labeaume, interpelant le gouvernement provincial.

Il en a profité pour rappeler que le « spaghetti » à la tête des ponts n'est toujours pas reconfiguré. « Ça fait cinq ans et demi qu'on l'a annoncé, il n'y a pas de livraison. »

Nouvelle étude demandée

À la lumière de ses recommandations, Régis Labeaume demande au gouvernement Couillard de réaliser une analyse sur un troisième lien à l'ouest. L'étude devrait trancher la question entre un pont et un tunnel, préciser la localisation ainsi que son impact sur le réseau routier existant.

Le maire demande au gouvernement de « considérer rapidement » les conclusions de la Ville.

Déjà publié sur Le HuffPost:

Les ponts les plus originaux

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.