DIVERTISSEMENT
28/10/2016 03:38 EDT | Actualisé 28/10/2016 03:39 EDT

Entrevue avec Yanic Truesdale: un Québécois parmi les «Gilmore Girls»

Simon Normand

Yanic Truesdale est l’un des rares Québécois à pouvoir se vanter de faire partie d’une série culte à la télévision américaine. Loin d’avoir la tête enflée, l’interprète de Michel dans Gilmore Girls parle de ses amies Melissa McCarthy et Lauren Graham avec toute la désinvolture du monde, quelques jours après avoir donné des entrevues aux magazines Vanity Fair, In Style et US Weekly à propos des nouveaux épisodes qui prendront d’assaut Netflix dans un mois.

Au cours des neuf années suivant la diffusion du dernier épisode de Gilmore Girls, le comédien n’a jamais perdu contact avec celles qui ont marqué l’histoire de la télévision dans les rôles de Lorela Gilmore et de Sookie St.James.

lauren graham yanic truesdale

«Après sept ans de travail, nous sommes devenus de vrais amis. On se voit encore souvent et on fait des soupers. Même quand on est en tournage dans des villes différentes, on continue de s’appeler et de se texter. Je suis aussi proche de Lauren et de Melissa que de mes autres amis à Montréal et Los Angeles.»

Loin de lui l’idée d’être jaloux du succès hollywoodien de ses deux amies, spécialement celui de McCarthy, devenue une mégavedette avec ses rôles dans Bridesmaids, The Heat, Spy, The Boss et Ghostbusters. «Je me compare à moi, à mes rêves et à mes objectifs. Tous mes amis sont acteurs, alors je serais malheureux en maudit si je me comparais. J’ai toujours trouvé Melissa formidable et je ne suis pas étonné de ce qui lui arrive.»

Lui-même fait partie des vedettes que les gens reconnaissent dans la rue. «Je me fais encore dire au quotidien par certaines personnes que Michel est leur personnage préféré de l’émission. L’autre jour, une madame très chic de Beverly Hills m’a pris par le bras pour me montrer que ma face était sur l’écran de veille de son cellulaire! J’hallucinais de voir qu’une étrangère, qui aurait pu avoir une photo de Brad Pitt sur son cell, avait choisi ma face. C’est un bon exemple de l’impact du personnage.»

Un rôle qu’il a décroché il y a plus de 15 ans déjà, même s’il ne correspondait pas tout à fait au casting recherché. «Le personnage était décrit comme un Français noir dans la cinquantaine.»

Après avoir convaincu la production de lui donner le rôle, malgré son jeune âge, il a peu à peu influencé sa trajectoire.

«À Hollywood, on dit que durant la première année d’un show de télé, les acteurs travaillent pour les auteurs. Durant la deuxième, c’est une collaboration. Et à partir de la troisième, ils écrivent pour les acteurs. Au fil du temps, on m’a beaucoup impliqué. Il y a même un épisode où Michel danse qui a été écrit après que j’aie dansé du rap comme un malade dans un party d’équipe!»

Le grand retour

Même si Truesdale avait fait son deuil de la série, il n’a pas été étonné d’apprendre que de nouveaux épisodes se préparaient. «Un an après la fin, les rumeurs d’un film ou d’une suite ont commencé, sans jamais s’essouffler. Gilmore Girls fait partie des rares séries comme Friends et Seinfeld qui ont le statut de culte aux États-Unis. Et à l’époque où Netflix et Amazon relancent des émissions, ce n’était pas absurde de penser que ça nous arriverait.»

Tournant de février à mai dans des décors reconstruits exactement comme ceux de l’époque, le comédien a eu le bonheur de regoûter aux dialogues légendaires d’Amy Sherman-Palladino, réputés pour être très verbeux, truffés de références culturelles, d’ironie, d’humour et d’intelligence.


«C’était du bonbon! Ça n’arrive pas souvent de jouer des dialogues aussi bien écrits. J’avais l’impression de retourner dans un pyjama, tellement je connais le rythme de ses mots, son univers et ses personnages.»

Un grand mystère entoure le destin des protagonistes de Gilmore Girls: A Year In The Life. On sait que les quatre épisodes dureront 90 minutes et que chacun portera le nom d’une saison, question de suivre les Gilmore pendant un an.

L’histoire reprendra neuf ans après la fin de la dernière saison. Emily essaie de vivre le deuil de son mari Richard; Rory est à un moment charnière de sa vie professionnelle et personnelle (Dean, Logan et Jess seront tous de la partie!); et que Lorelai gère son propre deuil, sa mère et son entreprise, The Dragonfly Inn, où travaille Michel.

Le personnage de Yanic Truesdale prendra plus de place que jamais, alors que les téléspectateurs découvriront sa vie privée, ses amours et sa famille. «C’est le même Michel qu’on connait, ultra sarcastique, impatient, sans filtre et qui cherche à ce que les choses soient bien faites. Mais il est à la croisée des chemins lui aussi. Il aura de grandes décisions à prendre.»

Galerie photo 'Gilmore Girls: A Year in the Life' Voyez les images