POLITIQUE
27/10/2016 03:21 EDT | Actualisé 27/10/2016 05:42 EDT

Le gouvernement Couillard veut accueillir 51000 immigrants en 2017

Le gouvernement du Québec prévoit accueillir quelque 51 000 immigrants en 2017, un chiffre qu'il voudrait voir augmenter graduellement jusqu'à 52 500 en 2019.

La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, a précisé jeudi que la majorité de ces nouveaux arrivants, soit environ 30&nsbp;000, serait issue de l'immigration économique, c'est-à-dire des travailleurs qualifiés et des gens d'affaires.

Mme Weil a cependant précisé que l'objectif était d'atteindre une proportion de 63 pour cent d'immigrants économiques, mais qu'elle devait dans l'immédiat se plier aux contraintes du gouvernement fédéral et en accueillir une plus grande proportion dans le cadre du programme de regroupement familial, ce qui implique un nombre d'environ 11 500 personnes.

De plus, le Québec prévoit aussi recevoir quelque 8500 réfugiés, soit un peu moins qu'en 2016, une année marquée par l'influx de réfugiés syriens, dont une portion importante a bénéficié d'un parrainage privé.

La ministre se dit par ailleurs très consciente de la nécessité de mieux intégrer les nouveaux arrivants, notamment par le biais de la connaissance ou de l'apprentissage du français. Elle s'est fixée comme objectif d'atteindre une proportion de 85 pour cent des travailleurs qualifiés ayant une connaissance du français à leur arrivée au Québec.

Elle en a d'ailleurs profité pour annoncer la création d'un comité interministériel dont la mission sera "d'améliorer la coordination, la continuité et l'efficacité de l'offre de services destinés aux personnes immigrantes" et pour rappeler qu'elle avait récemment annoncé une intensification de l'effort de francisation de son ministère.

Mme Weil a dit espérer que ce comité puisse également assurer un meilleur suivi des immigrants, reconnaissant qu'il était difficile dans l'état actuel des choses de mesurer le taux de rétention des nouveaux arrivants au Québec.