DIVERTISSEMENT
27/10/2016 06:38 EDT | Actualisé 27/10/2016 06:41 EDT

Un 30e anniversaire pour le Festival du cinéma francophone en Acadie

La distributrice de films

Pour sa 30e édition, le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) célèbrera trois décennies de 7e art. Du 10 au 18 novembre, des productions acadiennes, mais aussi plus d’une centaine de films issus de toute la francophonie.

La programmation, dévoilée mardi en conférence de presse à Dieppe au Nouveau-Brunswick, présentera 27 films québécois et le nombre record de 19 œuvres acadiennes dont le film d’ouverture Tout simplement Viola de Rodolphe Caron, un documentaire sur l’actrice Viola Léger, derrière le personnage emblématique de la Sagouine.

De nombreux films (longs et courts métrages) locaux au menu. Signalons Zachary Richard, toujours batailleur de Phil Comeau, diffusé en présence du chanteur louisianais, sans oublier le film de clôture, Herménégilde Chiasson, de ruptures en contraintes de Ginette Peelrin.

Du côté québécois, les festivaliers pourront voir des œuvres qui ont marqué notre année cinéma comme Juste la fin du monde de Xavier Dolan, D'encre et de sang d'Alexis Fortier et Maxim Rheault Gauthier, Maudite Poutine de Karl Lemieux, Embrasse-moi comme tu m'aimes d'André Forcier, Prank de Vincent Biron ou 1:54 de Yan England.

Le festival mettra la Roumanie à l’honneur avec Baccalauréat du palmé Cristian Mungiu (prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes), Sieranevada de Cristi Puiu (sélection officielle à Cannes et candidat de la Roumanie aux Oscars 2017) et en première mondiale le plus récent documentaire de Catalin Farcas, La Fraternité.

D’autres productions internationales primées telles L’avenir de la Française Mia Hansen-Løve, La tortue rouge du Néerlandais Michael Dudok de Wit, À peine j’ouvre les yeux de la Tunisienne Leyla Bouzid et Victoria de la Française Justine Triet.

Détails sur la programmation: ficfa.com

Voir aussi:

Galerie photo Les films de la rentrée 2016 Voyez les images