NOUVELLES
26/10/2016 09:36 EDT | Actualisé 26/10/2016 10:56 EDT

La «jungle» de Calais a été complètement évacuée (PHOTOS/VIDÉO)

Le camp de réfugiés surnommé "la jungle" a maintenant été complètement évacué, plusieurs jours plus tôt que prévu, ont annoncé mercredi des dirigeants français.

Le rythme des évacuations s'est accéléré mercredi quand les migrants évacués ont décidé d'incendier leurs tentes et leurs abris avant d'être relocalisés ailleurs en France.

Des centaines de policiers avaient entrepris lundi d'évacuer ce camp, près de la ville de Calais, où des milliers de personnes fuyant la guerre et la pauvreté s'étaient réfugiées dans l'espoir de pouvoir traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni.

Galerie photo Démantèlement de la «jungle» de Calais (octobre 2016) Voyez les images

Les flammes ont éclaté le long de l'artère principale du camp, ne laissant de chaque côté que les squelettes calcinés des abris. Des bonbonnes de gaz ont explosé sous l'effet de la chaleur et le camion d'une organisation caritative a lui aussi été détruit. Des pompiers sont intervenus pour empêcher le sinistre de prendre trop d'ampleur, pendant que des migrants observaient la scène _ parfois en riant.

On estime qu'entre 6000 et 8000 personnes habitaient le camp.

Le camp avait pris naissance il y a 18 mois et sa présence était tolérée, mais les réfugiés ne recevaient pratiquement aucune aide du gouvernement français. Des organisations caritatives et des centaines de bénévoles britanniques voyaient plutôt à leurs besoins de base.

Pour sa part, l'agence onusienne des réfugiés a annoncé mercredi que 3800 migrants se sont noyés cette année en essayant de traverser la Méditerranée, ce qui en fait l'année la plus meurtrière jamais vue à ce chapitre.lais, où des milliers de personnes fuyant la guerre et la pauvreté s'étaient réfugiées dans l'espoir de pouvoir traverser la Manche pour se rendre au Royaume-Uni.