NOUVELLES
25/10/2016 09:05 EDT | Actualisé 26/10/2016 09:54 EDT

Sept-Îles: arrestation pour vandalisme au Centre culturel musulman

La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté mardi un homme âgé de 38 ans à propos de l'entrée par effraction et les actes de vandalisme commis au Centre culturel musulman de Sept-Îles, en début de semaine.

Le résidant de Sept-Îles s'est lui-même livré à la police. Il a été interrogé par les enquêteurs du poste de la MRC des Sept-Rivières.

Le suspect a ensuite été libéré sous promesse de comparution au tribunal à une date ultérieure.

La Sûreté du Québec ajoute que selon toute vraisemblance, les méfaits commis dans la nuit du 24 octobre à l'édifice de la rue Brochu n'ont pas de caractère haineux.

Un membre de la communauté musulmane de Sept-Îles, Nizar Aouini, avait réagi après les faits en disant qu'il s'agissait d'actes haineux et racistes.

Nizar Aouini, qui s'était rendu au centre la veille pour la prière du soir, s'était dit choqué de constater les dégâts lors d'un échange de messages sur Facebook.

Les musulmans de Sept-îles travaillent depuis 2013 à mettre sur pied cet établissement pour qu'ils puissent "se réunir, prier ou faire la fête", a raconté M. Aouini, ajoutant que les membres comme lui y avaient mis "beaucoup d'énergie et d'amour".

Le centre devait ouvrir ses portes le mois prochain, a-t-il indiqué.

La cohabitation avec les résidants de Sept-Îles est généralement "excellente", a-t-il assuré, tenant "le ou les personnes ayant commis cet acte haineux et raciste" pour seuls responsables.

M. Aouini s'est dit ému des marques de soutien exprimées par ses amis et ses voisins. "Ils nous ont rassurés sur notre place dans la société québécoise", a-t-il écrit.

VOIR AUSSI: