DIVERTISSEMENT
25/10/2016 09:50 EDT | Actualisé 25/10/2016 09:52 EDT

La Manif d'art 8 sous le signe de la joie à Québec

Pour sa 8e édition, la Manif d’art – La biennale de Québec, dont la programmation préliminaire était présentée ce matin à la presse, annonce une grande collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec ainsi que le soutien de La Maison Simons.

Sous le thème de la joie, un thème plus personnel et intimiste après celui de la révolte il y a deux ans, la Manif d’art 8 se déroulera du 17 février au 14 mai 2017 à la fois au MNBAQ, dans plus d’une douzaine de codiffuseurs ainsi que dans de nombreux lieux publics.

En conférence de presse, Line Ouellet, directrice générale et conservatrice en chef du MNBAQ, a souligné l’importance d’appuyer cet événement artistique par une première collaboration de taille. «Québec est une ville culturelle, une ville du patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est aussi une capitale. Et quand on se targue d’être une capitale, il faut une biennale», a-t-elle déclaré. «Pour le MNBAQ, c’est une opportunité unique d’offrir avec force un visage contemporain à la ville. L’objectif est de faire une biennale d’hiver d’envergure internationale.»

Cette volonté d’inscrire la Manif d’art 8 à l’échelle internationale explique le choix de la commissaire, Alexia Fabre, directrice et conservatrice en chef du Musée d’art contemporain du Val-de-Marne (France). «Cette invitation me rend très heureuse, car une biennale est une invitation à créer, à réagir au présent», a-t-elle annoncé. «La joie, c’est un thème de tout temps de l’histoire de l’art.»

Plus de 40 artistes de 7 pays

Avec la commissaire adjointe, Anne-Sophie Blanchet, ainsi que Claude Bélanger, directeur général et artistique de Manif d’art, Alexia Fabre a sélectionné plus d’une quarantaine d’artistes provenant de sept pays, incluant plusieurs artistes de Québec. Notons Christian Boltanski, Annette Messager, Nøne Futbol Club et Clément Cogitore (France), Carlos Amorales (Mexique), Parastou Forouhar (Iran), Yeondoo Jung (Corée du Sud), Dan Brault ainsi que le collectif BGL (Québec). Ce dernier reprendra d’ailleurs une partie de l’installation présentée à la dernière Biennale de Venise, alors qu’il y représentait le Canada.

L’art sort des murs

Dans le but d’investir la rue et d’être près des citoyens, la Manif d’art 8 se déploiera aussi dans des lieux inusités de la ville de Québec : sur des autobus, des écrans, des panneaux publicitaires, des murs aveugles par exemple. De plus, tout un volet familial nommé La P’tite Manif sera consacré aux enfants, avec des expositions et des activités conçues sur mesure pour initier les plus jeunes à l’art contemporain.

De même, La Maison Simons, présentateur principal de l’événement, mettra l’art à l’honneur dans les vitrines de ses trois magasins de la région de Québec pendant l’événement. Pour Philippe Normand, vice-président marketing, «cet événement est en symbiose avec ce à quoi on croit chez Simons : démocratiser l’art et la mode».

D’autres artistes et lieux pourront se joindre à la programmation, dont la version complète sera dévoilée en décembre.

Manif d’art 8 – La biennale de Québec

Du 17 février au 14 mai 2017

VOIR AUSSI: