NOUVELLES
24/10/2016 10:33 EDT | Actualisé 25/10/2017 01:12 EDT

Quatre Casques bleus blessés à Bangui lors des manifestations (porte-parole ONU)

Quatre Casques bleus ont été blessés lundi lors de manifestations parfois violentes à Bangui, a indiqué le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric.

Une journée "ville morte" avait été organisée lundi dans plusieurs quartiers de la capitale centrafricaine à l'appel d'un collectif de la société civile pour demander le retrait de la force de l'ONU (Minusca), accusée de "passivité" face aux groupes armés.

"Au moins quatre Casques bleus ont été blessés", a indiqué M. Dujarric, faisant état de tirs et de pillages dans plusieurs quartiers de la ville.

La Minusca a renforcé ses patrouilles dans la ville et a enlevé les barricades qui avaient été érigées par les manifestants, a-t-il ajouté.

Lundi matin, des Banguissois avaient érigé des barricades dans plusieurs quartiers pour bloquer la circulation des taxis. De nombreux commerces étaient fermés, ainsi que les banques.

A la mi-journée, des Casques bleus ont bloqué des manifestants qui se dirigeaient vers le quartier général de la Minusca pour faire un sit-in devant le bâtiment, ont indiqué des témoins à l'AFP. Les Casques bleus ont fait usage de tirs de sommation pour disperser les manifestants.

Des attaques de groupes armés dans plusieurs localités de province ont fait plusieurs dizaines de morts ces dernières semaines.

La Centrafrique peine à se relever de la guerre civile provoquée en 2013 par le renversement de l'ex-président François Bozizé par des rebelles séléka ("coalition" en sango) majoritairement musulmans, qui avait entraîné une contre-offensive des milices anti-balaka majoritairement chrétiennes.

avz/bdx