NOUVELLES
24/10/2016 12:50 EDT | Actualisé 25/10/2017 01:12 EDT

Pakistan : des hommes armés attaquent un centre de formation de la police (armée)

Une demi-douzaine d'hommes armés ont attaqué lundi soir un centre de formation de la police près de la ville de Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, et au moins quatre personnes ont été blessées, ont annoncé les autorités pakistanaises.

"Cinq, six terroristes ont attaqué un centre de formation de la police. Des soldats sont arrivés sur les lieux. Une opération est en cours", a déclaré l'armée dans un communiqué.

L'attaque, qui a été déclenchée à 22h30 heure locale, a visé le Collège de police du Baloutchistan, situé à 20 kilomètres au sud de Quetta. Des coups de feu étaient encore entendus une heure plus tard.

"Au moins quatre personnes ont été blessées", a de son côté dit à la presse le ministre de l'Intérieur Mir Sarfaraz Ahmed Bugti.

Il a ajouté qu'en temps normal l'établissement comptait environ 700 pensionnaires mais qu'il ne pouvait dire "combien ils sont maintenant", un certain nombre d'entre eux ayant récemment été diplômés.

Aucun groupe n'a pour le moment revendiqué cette action, mais des séparatistes sont actifs depuis des années au Baloutchistan, une province qui est par ailleurs en proie à des conflits intercommunautaires et à des violences commises par des islamistes.

Le 7 octobre, six personnes avaient été tuées et 19 blessées au Baloutchistan dans une attaque qui visait des militaires voyageant dans un train de passagers et dont l'Armée de libération baloutche (BLA) avait endossé la responsabilité.

En août, un attentat revendiqué à la fois par une faction dissidente talibane, Jammat-ul-Ahrar (JuA), et par le groupe Etat islamique (EI) avait fait 73 morts dans un hôpital de Quetta au moment où la foule s'y recueillait sur la dépouille du bâtonnier de la province, assassiné quelques heures plus tôt.

mak-ia/aph/bds/cls