DIVERTISSEMENT
24/10/2016 11:15 EDT | Actualisé 24/10/2016 11:16 EDT

Le tournage de «La chute de Sparte» est amorcé

Facebook

Le tournage du film La chute de Sparte, adaptation du roman du même nom de Biz, est amorcé. Les premières scènes ont été filmées le samedi 1er octobre dernier et, d’ici le 9 novembre, le réalisateur Tristan Dubois et son équipe se transporteront à Québec et Lanaudière, en plus de Montréal, et des images seront captées à Charlevoix plus tard cet hiver.

Le scénario dérivé de La chute de Sparte, signé par Biz et Tristan Dubois, un «film jeunesse à hauteur d’ados», promet-on, nous fera connaître une nouvelle brochette de jeunes talents.

Lévi Doré (vu dans Au secours de Béatrice) y incarne le personnage principal, Steeve Simard, qui, à 16 ans, a l’impression qu’un épais brouillard le sépare du reste du monde. Le garçon, intellectuel et doté d’un sens critique très aiguisé, termine ses études secondaires à la polyvalente Gaston-Miron de St-Lambert, et peine à établir un lien tangible avec ses parents comme avec ses camarades de classe. Il n’a qu’un seul ami, Virgile (Jonathan St-Amand), et se réfugie le plus souvent dans la musique et la lecture pour tromper la solitude. Steeve sera amené à sortir de sa coquille à la suite d’un incident avec la brute de l’équipe de football, les Spartiates, et de la rencontre de la belle Véronique (Lili-Ann De Francesco), qui lui fera beaucoup d’effet.

Karl Walcott (Le chalet), Devon O’Connor (Ces gars-là, 30 vies) et Simon Duchesne (gagnant d’un concours lancé sur Facebook en mars dernier, visant à dénicher de jeunes comédiens pour le long-métrage) font partie des nouveaux visages qui seront révélés par La chute de Sparte.

Gabriel Sabourin et Marianne Farley campent pour leur part François et Isabelle, les parents de Steeve, tandis qu’Amélie Glenn, Éric K.Boulianne et Jean-Marc Généreux personnifient respectivement des professeurs de français, d’éducation physique et de physique.

Plusieurs segments de La chute de Sparte sont tournés à l’école secondaire Calixa-Lavallée, de Montréal-Nord, où on a érigé les décors de l’école fictive Gaston-Miron de St-Lambert.

La chute de Sparte, qui prendra l’affiche en 2017, est une production de Sonia Despars et Marc Biron, de Parallaxes.

Rappelons que l’ouvrage de Biz a remporté, en 2012, le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal, qui souligne l’excellence d’une création littéraire dédiée aux jeunes. Il était également en lice pour le Prix du Gouverneur général pour un texte jeunesse, mais l’auteur avait toutefois refusé d’être des finalistes, en raison de ses convictions politiques. Biz a aujourd’hui quatre livres à son actif (Dérives, La chute de Sparte, Mort-Terrain et Naufrage).

Pour suivre l’évolution du tournage de La chute de Sparte, consultez le compte Instagram de la production ou sa page Facebook.

Voir aussi:

Galerie photo 10 séries américaines à ne pas manquer cet automne Voyez les images