NOUVELLES
24/10/2016 03:34 EDT | Actualisé 25/10/2017 01:12 EDT

Le Qatar en deuil après la mort de l'ancien émir, grand-père de l'actuel souverain

Le Qatar était en deuil lundi au lendemain de l'annonce de la mort de l'ancien émir Khalifa ben Hamad Al-Thani qui a régné de 1972 à 1995, date à laquelle il a été déposé par son fils.

Les funérailles sont prévues lundi après des prières dans la grande mosquée de Doha, auxquelles une large foule doit participer. Les drapeaux étaient en berne sur les bâtiments publics pour ce deuil qui a été décrété pour trois jours.

Cheikh Khalifa, qui était le grand-père de l'actuel émir Tamim ben Hamad Al-Thani, est décédé dimanche à l'âge de 84 ans, a annoncé le palais royal dans un communiqué, sans le moindre détail sur les circonstances de sa mort.

Les hommages à sa mémoire se sont multipliés, comme celui de l'ambassadrice des Etats-Unis à Doha, Dana Shell Smith, qui a adressé ses "profondes condoléances" au fils et au petit-fils de l'ex-souverain.

De nombreux habitants du Qatar ont de leur côté affiché leur sympathie sur les réseaux sociaux.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a maintenu sa visite au Qatar en dépit de ce décès, mais une conférence sportive, avec la participation de la FIFA, a été annulée.

Le défunt avait été renversé en 1995 par son fils lors d'une révolution de palais sans violence et alors qu'il se trouvait en vacances à Genève.

Quand il était Premier ministre, Cheikh Khalifa avait lui-même renversé son cousin en février 1972, quelques mois après l'indépendance du Qatar et la séparation avec la Grande-Bretagne.

Pendant son règne, le Qatar a commencé à se moderniser et à se développer grâce à ses richesses en pétrole et en gaz.

Cheikh Khalifa est aussi l'un des fondateurs du Conseil de coopération du Golfe (CCG), union politique et économique de six Etats dans la région.

Pendant son règne, la compagnie d'Etat Qatar Petroleum a été fondée en 1974 et, dix ans plus tard, Qatar Gas, devenue le plus gros producteur mondial de gaz liquéfié.

Au moment où il a commencé son règne, le Qatar comptait 490.000 habitants. Sa population est actuellement de quelque 2,6 millions de personnes, en grande majorité des étrangers.

Après avoir été exclu du pouvoir, l'ancien émir s'était installé en France. Un an après, 19 personnes ont été jugées pour avoir tenté de le réinstaller au pouvoir.

Il était revenu au Qatar en 2004 et ne faisait que de rares apparitions en public.

L'ancien émir avait quatre épouses, cinq garçons et dix filles.

dh/mh/ras/iba