NOUVELLES
24/10/2016 04:34 EDT | Actualisé 25/10/2017 01:12 EDT

La Belgique n'est « pas en état de signer » l’accord Canada-UE, dit son premier ministre

La Belgique est incapable de ratifier l'accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Canada - l'Accord économique et commercial global (AECG) - a déclaré le premier ministre du pays, Charles Michel, lundi. La Belgique bloque ainsi la signature de l'accord entre le Canada et les 35 pays de l'UE prévue jeudi à Bruxelles.

Le premier ministre Michel a informé le président du Conseil européen, Donald Tusk, que la Belgique ne pouvait ratifier l'accord de libre-échange dans sa présente forme. « Nous ne sommes pas en état de signer le CETA [acronyme anglais pour l'AECG] », a annoncé M. Michel en sortant d'une réunion rassemblant toutes les entités fédérées de Belgique et le gouvernement fédéral. « Trois d'entre elles ont refusé de donner leur feu vert: la Wallonie, le gouvernement bruxellois ainsi que la communauté linguistique dite « française ».

L'UE avait accordé à la Belgique un délai, qui venait à échéance lundi soir, pour faire connaître sa décision au sujet de l'accord de libre-échange.

Le premier ministre Michel a fait connaître la réponse de la Belgique à la suite d'une réunion avec les ministres-présidents des entités gouvernementales régionales de Wallonie et des Flandres. Le ministre-président de la Wallonie, Paul Magnette, a réitéré le rejet de l'ultimatum par son gouvernement.

M. Michel a précisé qu'il demeurait « ouvert au dialogue » avec la Wallonie pour permettre une signature ultérieure de l'accord, mais le sommet prévu pour la signature de l'AECG - auquel devait participer le premier ministre canadien Justin Trudeau - devrait être reporté par le M. Tusk.

Plus de détails à venir...