POLITIQUE
24/10/2016 03:17 EDT | Actualisé 24/10/2016 03:17 EDT

Chrystia Freeland espère toujours que l'accord Canada-UE se concrétisera

La ministre canadienne du Commerce international Chrystia Freeland a toujours espoir de voir se concrétiser l'accord de libre-échange Canada-UE, mais souligne que "la balle est dans le camp de l'Europe".

Même si l'entente ― nommée Accord économique et commercial global ― semble ne tenir qu'à un fil, Mme Freeland a déclaré lundi, à Ottawa, qu'elle croyait qu'il était toujours possible de la sauver.

L'Union européenne (UE) affirme également qu'un sommet prévu jeudi pour signer l'accord de libre-échange avec le Canada pourrait toujours avoir lieu, malgré l'incapacité de la Belgique d'offrir les appuis nécessaires à l'entente commerciale à cette étape.

Après cette annonce de la Belgique, lundi, le président du Conseil européen, Donald Tusk, et le premier ministre canadien Justin Trudeau se sont parlé au téléphone, et le dirigeant européen affirme qu'"il reste encore du temps" pour convaincre la région belge de la Wallonie d'appuyer l'accord.

Sans l'appui de toutes ses régions à l'accord, la Belgique ne peut le signer, et l'UE a besoin de l'unanimité de ses 28 États membres pour aller de l'avant.

Dans un message publié sur Twitter, M. Tusk a indiqué que l'UE croyait toujours possible la tenue du sommet de jeudi, affirmant qu'il encourageait toutes les parties à trouver une solution.