NOUVELLES
23/10/2016 05:51 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

Pétrole: les grands projets finalement ouverts à des sociétés iraniennes (ministre)

Les entreprises iraniennes pourront finalement déposer des offres pour développer l'important champ pétrolier d'Azadegan-sud (ouest) qui intéresse aussi de grands groupes étrangers, a annoncé dimanche le ministre iranien du Pétrole.

Mercredi, le vice-président de la Compagnie nationale iranienne du pétrole (NIOC), Gholamreza Manouchehri, avait annoncé qu'un appel d'offres serait lancé "d'ici deux mois" pour le développement d'Azadegan-Sud. Il avait précisé que la valeur du projet serait de "10 milliards de dollars (9,2 milliards d'euros) pour une production finale de 600.000 barils de pétrole par jour".

Selon lui, le ministère du Pétrole souhaitait attribuer le développement des grands champs pétroliers et gaziers à des consortiums étrangers qui devraient prendre des partenaires iraniens, et les petits et moyens projets aux sociétés iraniennes.

Dimanche, le ministre du Pétrole Bijan Namdar Zanganeh a toutefois précisé que des groupes iraniens, dont certains dépendant des Gardiens de la révolution, le corps d'élite de l'armée, avaient demandé un délai pour déposer des offres pour le grand champ d'Azadegan.

"Les sociétés dépendant de la base Khatam-ol-Anbia (sous contrôle des Gardiens de la révolution) ont demandé un délai pour examiner et faire une offre pour le champ pétrolier Azadegan et nous leur avons accordé trois mois", a déclaré Bijan Namdar Zanganeh selon le site de son ministère, Shana.

Un important conglomérat économique d'Etat, la "Direction pour l'exécution de l'ordre de l'imam Khomeiny", a également fait une demande similaire qui a été acceptée, a précisé M. Zanganeh, cité par l'agence officielle Irna.

Le groupe français Total et des sociétés asiatiques sont également sur les rangs pour Azadegan-Sud.

Des médias et responsables conservateurs avaient critiqué la décision du ministère du Pétrole de réserver le développement des grands projets aux compagnies internationales.

L'ancien député conservateur Ahmad Tavakoli a ainsi accusé le ministère de vouloir attribuer le projet de développement d'Azadegan-sud à Total.

Le conglomérat "Direction pour l'exécution de l'ordre de l'imam Khomeiny" a développé ses activités dans tous les domaines économiques du pays, notamment dans le secteur de l'énergie. Il avait été créé à la fin des années 1980 par l'imam Khomeiny, fondateur de la République islamique. Comme d'autres fondations et sociétés créées après la révolution, il dépend directement du guide suprême, Ali Khamenei.

Le processus d'attribution des champs risque de prendre encore du temps, car selon M. Zanganeh, le nouveau modèle de contrat IPC (Iran petroleum contracts) qui sera proposé aux compagnies pétrolières "n'est toujours pas finalisé" mais devrait l'être dans les prochaines semaines.

sgh/stb/iba/iw