NOUVELLES
23/10/2016 11:31 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

L'histoire d'amour entre les hockeyeurs scandinaves et les Manitobains

Dans le cadre de la Classique héritage, les amateurs de hockey de partout ont pu remarquer qu'il existe une véritable histoire d'amour entre les Manitobains et les joueurs de hockey scandinaves. Chaque génération de partisans a eu sa vedette originaire du nord de l'Europe.

Un texte de Denis-Michel Thibeault

Cette histoire d'amour remonte bien avant les 76 buts de Teemu Selanne durant sa première saison au début des années 1990, auprès des Jets de Winnipeg.

Pendait plusieurs années, le futur membre du Temple de la renommée et Teppo Numminen étaient les porte-étendards de cette filière scandinave au Manitoba.

« Winnipeg a toujours été une place spéciale pour moi. Je suis heureux de revenir ici », a-t-il déclaré plus tôt cette semaine.

L'impact de Teemu Selanne sur Winnipeg a été tel que le maire de la ville, a profité de son passage pour la Classique héritage pour lui remettre la clé de la ville vendredi dernier.

« Il y a une raison pour laquelle ils appellent l'endroit Frendly Manitoba », ajoutait l'ancien numéro 13.

Il affirme que l'endroit a formé en partie l'identité de son premier fils qui est né à Winnipeg.

Maintenant, il passe le flambeau à un autre Finlandais. Patrik Laine, 18 ans, est arrivé cette saison à Winnipeg et suit les traces de Teemu Selanne.

Celui qui a déjà inscrit quatre buts à ses quatre premières parties dans la LNH apprécie la ville.

« C'est génial de jouer au hockey au Canada », affirmait le deuxième choix du dernier repêchage.

Il n'est pas seul à représenter le nord de l'Europe au Manitoba. Nikolaj Ehlers, originaire du Danemark trouve lui aussi sa niche au sein du premier trio des Jets.

Un héritage qui remonte à loin

Cette semaine, les Suédois Anders Hedberg et Ulf Nilsson ont été intronisés au Temple de la renommée des Jets pour leurs accomplissements sur la « hot line » durant les années 1970 et les souvenirs qu'ils gardent de la ville sont impérissables.

« À Winnipeg, je me sens presque comme à la maison », affirmait Anders Hedberg lors de son intronisation.

« Ici le hockey n'est pas juste un divertissement, c'est un style de vie... Je suis vraiment enthousiaste de revenir ici », a ajouté l'ancienne gloire suédoise qui se souvient de ses années en compagnie de Ulf Nilsson et Bobby Hull avec beaucoup de nostalgie.

Dans les années 1980, Thomas Steen est arrivé au Manitoba en provenance lui aussi de la Suède. Pendant 14 saisons il électrisera la foule du vieil aréna de Winnipeg.

Son fils Alex, lui aussi joueur dans la LNH, est né à Winnipeg et il s'est installé dans la capitale manitobaine après sa carrière. Thomas Steen a été conseiller municipal de Winnipeg de 2010 à 2014.