NOUVELLES
23/10/2016 07:42 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

Irak : l'artillerie turque frappe des positions de l'EI à Bachiqa (Premier ministre turc)

L'artillerie turque a frappé des positions de l'organisation Etat islamique dans le nord de l'Irak à Bachiqa, après que les peshmergas kurdes en ont fait la demande, a déclaré le Premier ministre turc Binaldi Yildirim dimanche à la télévision.

"Ils ont demandé le soutien de nos soldats à la base de Bachiqa. Nous fournissons un soutien avec l'artillerie, des chars et des mortiers", a déclaré M. Yildirim, qui se trouvait dans l'ouest de la Turquie.

Selon Ankara, quelque 700 soldats turcs entraînent sur cette base des combattants irakiens pour les aider à reprendre les territoires du pays conquis par l'Etat islamique.

Les forces irakiennes et les peshmergas kurdes soutenus par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ont lancé lundi une offensive majeure pour reprendre la ville de Mosssoul aux jihadistes de l'EI.

Cependant, les dissensions entre la Turquie et l'Irak se sont accentuées depuis que le gouvernement irakien a qualifié début octobre les soldats turcs de "force d'occupation".

Samedi, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré que l'Irak restait opposé à une participation turque à l'offensive pour reprendre Mossoul.

M. Yildirim avait indiqué mardi que des avions turcs s'étaient joints aux opération aériennes de la coalition au cours de l'offensive. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé pour sa part qu'il était "hors de question" pour la Turquie de rester à l'écart de la bataille pour reconquérir Mossoul et que l'armée turque devait y participer.

Mossoul était tombée entre les mains des jihadistes en 2014. Raqa, le bastion de l'EI en Syrie, est l'autre grande ville encore sous le contrôle des jihadistes.

raz/mr/lpt