NOUVELLES
23/10/2016 13:22 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

France - Un nul au goût de victoire pour Marseille, Nice en costaud

Rudi Garcia ne boudera pas son plaisir: 48 heures après son arrivée à Marseille comme nouvel entraîneur, son équipe est repartie du Parc des Princes avec un nul sans prendre de but (0-0) face à l'armada, sans ressort, de Paris, dimanche pour le choc de la 10e journée du championnat de France.

L'autre fait du jour, c'est le succès de Nice, leader pourtant diminué et sans Balotelli, qui s'est comporté en patron à Metz (4-2), grâce notamment à un triplé d'Alassane Plea.

. Pari réussi pour Rudi

Avant son arrivée vendredi au poste de coach de Marseille en remplacement de Franck Passi, les supporters marseillais n'attendaient rien de ce clasico au Parc. Alors un nul, sans prendre de but, c'est déjà un joli coup réussi par Rudi Garcia.

Certes, ce premier clasico de l'ère Frank McCourt, nouveau propriétaire américain de Marseille, ne restera pas dans les mémoires. En première période, son équipe n'a pas tiré une seule fois au but...

Mais peu importe, l'ex-coach de Lille et de la Roma a réussi à faire tenir son bloc et même imposé sa griffe en faisant glisser le brassard du biceps de Lassana Diarra à celui de Bafétimbi Gomis.

Cette affiche était aussi une découverte pour l'entraîneur d'en face, Unai Emery. Le Basque ne convainc toujours pas: la possession de balle entièrement parisienne a été stérile, et les frappes de Paris trop lointaines.

L'ancien technicien de Séville n'a, il est vrai, pas été aidé par un Angel Di Maria qui ne pèse pas (et a été remplacé par Jesé). Ni par un Edinson Cavani qui a encore manqué l'immanquable.

Le bilan des matches Paris/Marseille est toujours en faveur des Parisiens: 11 succès et 2 nuls sur les 13 dernières confrontations toutes compétitions confondues. Mais les Marseillais sont repartis cette fois de la capitale avec le sourire.

. Nice le boss, Ripoll la porte

Nice a fait forte impression en montrant qu'il avait du répondant en dominant Metz 4 à 2, alors qu'il n'avait jamais connu telle avalanche de blessures de joueurs majeurs avant un match (Balotelli, Baysse, Dalbert).

Les Niçois ont été rejoints deux fois au score et n'ont rien lâché avant de se détacher. Le grand bonhomme de la soirée, c'est Plea, auteur d'un triplé (dont un penalty) salué sur twitter par Balotelli, resté chez lui faire souffler ses adducteurs.

Plea en est désormais à 7 buts toutes compétitions confondues, dont 6 en championnat. Le score niçois a été complété par Wylan Cyprien. Les Niçois maintiennent donc quatre points d'avance sur Monaco 2e et six sur le PSG, 3e.

Auparavant dans l'après-midi, Saint-Etienne s'est replacé à la 7e position grâce à sa première victoire à l'extérieur en championnat cette saison, 2-0 à Caen.

C'était la journée des premières pour les Stéphanois. C'est Henri Saivet qui a ouvert le score, avant que Jordan Veretout ne le double: leur premier but respectif sous le maillot des Verts.

A la mi-journée, c'est une dernière qui a fait du bruit. Sylvain Ripoll a été limogé du poste d'entraîneur de Lorient, sans ménagement, après la 8e défaite de la saison, 1-0 à Dijon, survenue samedi soir.

pgr/yk