NOUVELLES
23/10/2016 15:34 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

Chili: la victoire de l'opposition de droite se dessine aux municipales

L'opposition de droite s'acheminait dimanche vers une victoire aux élections municipales au Chili, notamment dans la capitale Santiago, un résultat qui assène un coup dur au centre gauche dont est issue la présidente Michelle Bachelet.

Ce scrutin est le dernier organisé avant la présidentielle de 2017, à laquelle Mme Bachelet, dont la popularité est en chute libre, ne pourra se présenter l'an prochain, la loi chilienne interdisant les mandats consécutifs.

Après dépouillement de 50,02% des bulletins, les Services électoraux (Servel) attribuaient 38,93% à "Chile Vamos", la coalition des partis de droite, contre 37,79% à la Nouvelle majorité, la coalition de centre gauche de la présidente.

A Santiago, l'avocat de droite Felipe Alessandri est parvenu à faire échec à la maire sociale-démocrate Carolina Toha, selon des résultats portant sur plus des deux-tiers des suffrages. Mme Toha a reconnu sa défaite depuis son QG de campagne.

Trente partis politiques se disputaient les 346 mairies du pays et les 2.240 postes de conseillers municipaux. Le scrutin a été marqué par une forte abstention.

Ce vote donne un avant-goût des élections présidentielle et législatives de l'an prochain et donne manifestement un avantage à la droite. Bien qu'il ne se soit pas encore prononcé sur une éventuelle candidature, la voie semble dégagée pour l'ancien président Sebastian Piñera (2010-2014), 66 ans.

pa/gde/plh