NOUVELLES
23/10/2016 05:30 EDT | Actualisé 24/10/2017 01:12 EDT

Alep : "il faut tout faire pour arrêter ce massacre" (Ayrault)

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a appelé la communauté internationale à "tout faire" pour arrêter le "massacre" qui a repris en Syrie avec la fin de la trêve à Alep, au cours d'une visite à Gaziantep (sud-est de la Turquie).

"Nous sommes à 150 km, peut-être, pas plus loin, d'Alep. Et en ce moment les bombardements, les tirs d'artillerie continuent de détruire cette ville et de massacrer la population d'Alep", a déclaré M. Ayrault après être arrivé à Gaziantep, où il doit visiter un camp de réfugiés.

"Et si on veut que les Syriens réfugiés puissent un jour revenir dans leur pays, alors il faut tout faire pour arrêter ce massacre et reprendre le processus de négociations pour arriver à un accord politique", a-t-il ajouté.

"On ne peut pas arriver à une négociation sous les bombes", a souligné le ministre, "aujourd'hui, l'urgence reste toujours et encore l'arrêt des bombardements et l'accès de l'aide humanitaire".

"La solution de la guerre totale n'est pas une solution", a dit M. Ayrault.

Les affrontements ont repris à Alep entre les forces du régime syrien et les rebelles après l'expiration de la trêve "humanitaire" de trois jours décrétée par la Russie, qui n'a pas permis d'évacuer des blessés des quartiers assiégés.

gkg/lpt/bds