Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Trump veut poursuivre les femmes qui l'accusent d'agression sexuelle

Le candidat républicain Donald Trump veut poursuivre en justice toutes les femmes qui l'ont accusé d'agression sexuelle durant sa campagne à la présidentielle américaine.

« Fabrication totale. Les événements ne se sont jamais produits. Jamais » a-t-il déclaré lors d'un rassemblement du Parti républicain à Gettysburg, en Pennsylvanie, samedi. M. Trump venait y annoncer le plan d'action qu'il appliquerait lors de ses 100 premiers jours à la Maison-Blanche.

Le candidat républicain, qui a nié en bloc toutes les accusations portées contre lui, a déclaré que toutes les femmes qui ont témoigné l'ont fait dans le seul but de nuire à sa campagne électorale.

Accusant d'une part les médias d'avoir offert une tribune à ces femmes « sans qu'aucune vérification des faits » ne soit faite, Donald Trump a montré du doigt l'équipe de sa rivale Hillary Clinton. « Ce sont probablement le [Parti démocrate] et l'équipe d'Hillary Clinton qui ont mis de l'avant ces menteuses et leurs histoires fabriquées, mais nous allons probablement le découvrir plus tard, devant les tribunaux. »

La déclaration de M. Trump survient alors qu'une 11e femme s'apprête à témoigner contre le magnat de l'immobilier pour dénoncer une conduite sexuelle inappropriée. Au cours des deux dernières semaines, au moins 10 femmes ont accusé Donald Trump de les avoir touchées ou embrassées sans leur consentement.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.