Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Maple Leafs se font jouer un autre mauvais tour

Encore une fois, les Maple Leafs détenaient une bonne avance et contrôlaient leur match. Encore une fois, ils ont trouvé la méthode pour la laisser filer et s'écraser.

Menés 4-2 en troisième période, ce sont les Blackhawks de Chicago qui ont profité de cet effondrement collectif des Torontois samedi. Ils ont finalement mis la touche finale en tirs de barrage avec une victoire de 5 à 4.

Jonathan Toews et Artemi Panarin ont touché la cible en fusillade pour procurer la victoire à leur club.

Les Blackhawks ont forcé la tenue de la prolongation en marquant deux buts en fin de troisième période. Artem Anisimov a inscrit son deuxième but du match avec 2:28 à jouer à la rencontre pour porter le pointage à 4-3. Richard Panik a par la suite créé l'égalité 60 secondes plus tard.

Anisimov a trouvé le fond du filet alors que Scott Darling retraitait au banc des Blackhawks. Il se trouvait sur le banc quand Panik a nivelé la marque.

La recrue des Leafs William Nylander a enfilé l'aiguille à deux reprises pour signer un premier match de plus d'un but en carrière dans la LNH. Sa deuxième réussite donnait une avance de 4-2 à son équipe.

Auston Matthews s'est fait complice des deux buts du jeune Suédois.

Les Maple Leafs ont laissé filer une avance au dernier vingt pour une troisième rencontre consécutive et ils n'ont toujours pas gagné à Chicago depuis février 2003.

Frederik Andersen a bloqué 31 tirs tandis que Darling en a arrêté 30.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.