NOUVELLES
21/10/2016 01:21 EDT | Actualisé 21/10/2016 04:24 EDT

Allégations d'agression sexuelle: le député Gerry Sklavounos devrait-il démissionner? (VOX POP)

Visé par des allégations d'agression sexuelle, le député provincial Gerry Sklavounos a été éjecté du caucus libéral jeudi soir, bien qu’il clame son innocence. Doit-il démissionner de son poste de député? Nous avons posé la question aux citoyens de sa circonscription Laurier-Dorion, à Montréal.

Les réactions des citoyens interrogés par le Huffington Post Québec varient beaucoup. Si plusieurs pensent que la réputation de leur député est sévèrement entachée et qu'il n'a d'autres choix que de démissionner, certains croient plutôt qu'il faut attendre aux résultats de l'enquête pour déterminer s'il est coupable, et dans ce cas qu'il se retire pour de bon.

Dans la vidéo ci-dessus, voyez les différents avis sur le sujet.

Donnez votre avis ici:

Rappel des faits

Une jeune femme, Alice Paquet, affirme avoir été agressée par un élu libéral provincial en 2014. Elle a fait ces révélations mercredi soir, lors d’une manifestation en appui aux victimes d’agressions sexuelles à l’Université Laval, sans nommer son agresseur présumé.

Jeudi en fin de journée, le Journal de Québec a affirmé que l'élu en question était Gerry Sklavounos. Le cabinet du premier ministre Philippe Couillard a par la suite émis un communiqué annonçant le retrait du député du caucus libéral. Ce dernier siège dorénavant à titre d'indépendant.

Alice Paquet au moment de son discours à l'Université Laval où elle a déclaré avoir été agressée par un député.

«Compte tenu des informations qui ont été publiées dans les médias le mettant en cause dans une plainte pour agression sexuelle, j’annonce que le député de Laurier-Dorion, à la demande de la présidente du caucus du gouvernement, Nicole Ménard, s’est retiré du caucus et siégera comme député indépendant à compter de ce jour», a affirmé dans le communiqué Philippe Couillard.

Pour l'instant, aucune accusation n'a encore été portée contre Gerry Sklavounos, mais en entrevue à Radio-Canada, Alice Paquet a rappelé avoir porté plainte à la police au printemps dernier, et vouloir cette fois-ci «aller jusqu'au bout du processus» même si cela pourrait impliquer de se retrouver devant les tribunaux.

M. Sklavounos n'a accordé qu'une courte entrevue au Journal de Montréal dans laquelle il insiste être innocent. « Je suis complètement innocent dans cette affaire-là. Je n'ai jamais, mais jamais, dans ma vie, agressé sexuellement quiconque », a-t-il répété. Le député qui est aussi avocat a ajouté vouloir se battre « pour blanchir sa réputation ».

-Avec les informations de Patrick Bellerose

LIRE AUSSI:

Une attachée politique du PQ s'était déjà plainte du comportement inapproprié de Gerry Sklavounos

Alice Paquet, victime présumée du député Sklavounos, se confie

Allégations d'agression sexuelle : Le député Gerry Sklavounos se retire du caucus

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Rassemblement à l'Université Laval contre les agressions sexuelles Voyez les images