NOUVELLES
20/10/2016 08:13 EDT | Actualisé 20/10/2016 08:13 EDT

États-Unis : une vieille lettre de George H.W. Bush rappelle le temps de campagnes plus civiles

Dans les dernières semaines d'une campagne électorale très dure, une vieille lettre laissée par George H.W. Bush à son successeur Bill Clinton, ressortie sur les réseaux sociaux, faisait naître un peu de nostalgie chez de nombreux Américains, souvenir de campagnes plus élégantes.

Après les propos sans précédent du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump, qui a notamment mis en doute la légitimité de l'élection et ne sait pas s'il en reconnaîtra les résultats, ce petit mot écrit à la main par George Bush père à Bill Clinton en 1993 a refait surface.

"Votre succès est le succès de votre pays", y écrit le 41e président des Etats-Unis. "Je vous soutiens totalement", ajoute-t-il à l'attention de son adversaire qui l'a privé d'un second mandat.

Une photo de cette lettre très élégante, visible à la bibliothèque présidentielle Bush, a été largement partagée sur les réseaux sociaux après qu'un animateur de radio l'a postée avec comme commentaires: "Lisez cela. Pensez-y. Gentille lettre de passation de pouvoir de George H.W. Bush à Bill Clinton. C'est beau".

"Que nous est-il arrivé ces 20 dernières années? Je suis abasourdi. Quelle honte", a réagi un autre usager de Twitter, à propos de l'actuelle campagne, au lendemain d'un nouveau débat entre les candidats à la présidentielle très tendu mercredi.

Hillary Clinton avait déjà partagé une image de cette lettre en juin dernier, rappelant que ce gentil mot de George Bush père l'avait émue aux larmes à l'époque: "Il y avait de bons avis sur le fait de rester concentré sur ce qui est important, malgré les critiques", avait-elle écrit sur Instagram à côté de l'image. "Ils venaient de se battre dans une campagne féroce".

"Bill a gagné, le président Bush a perdu. Dans une démocratie c'est comme ça que ça se passe", avait-elle ajouté.

Dans ce mot à son successeur, George H.W. Bush lui faisait part de son "sentiment d'émerveillement et de respect" au moment où il était entré dans le prestigieux Bureau ovale. "Il y aura des moments très durs", ajoutait-il. "Ne laissez pas les critiques vous décourager ou vous faire dévier de votre trajectoire".

Bill Clinton n'avait cependant pas conservé cette vision romantique du Bureau ovale, dans lequel il avait eu quelques années plus tard une aventure avec la stagiaire Monica Lewinsky.

Voir aussi:

Galerie photo Le troisième débat entre Trump et Clinton Voyez les images