POLITIQUE
20/10/2016 01:32 EDT | Actualisé 20/10/2016 01:59 EDT

Des activités de financement du PLC donneraient un accès privilégié à des ministres du gouvernement Trudeau

Pour de généreux donateurs seulement.

OTTAWA – Pas moins de 20 évènements de financement, organisés par le Parti libéral du Canada cette année, ont permis ou permettront à de généreux donateurs de rencontrer d’influents ministres du gouvernement Trudeau selon des révélations du Globe and Mail.

Le premier ministre Justin Trudeau, le ministre des Finances Bill Morneau, le ministre de l’Infrastructure Amarjeet Sohi, la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly, le ministre de l’Innovation Navdeep Bains et le ministre de l’Immigration John McCallum, entre autres, prennent part à ces évènements.

Ces activités de financement viennent contredire les principes du document Pour un gouvernement ouvert et responsable du premier ministre.

Dans une section sur les « pratiques exemplaires » dans les activités de financement, il est indiqué que « les ministres et les secrétaires parlementaires doivent éviter tout conflit d’intérêt, toute apparence de conflit d’intérêt et toute situation pouvant donner lieu à un conflit d’intérêt ».

« Il ne doit y avoir aucun accès préférentiel au gouvernement, ou apparence d’accès préférentiel, accordé à des particuliers ou à des organismes en raison des contributions financières qu’ils auraient versées aux politiciens ou aux partis politiques », peut-on lire plus loin.

Mercredi, le Globe and Mail rapportait que le ministre des Finances Bill Morneau était l’invité spécial lors d’une soirée privée de financement dans la maison d’un magnat de l’industrie minière devenu promoteur immobilier à Halifax. Les billets coûtaient 1500$ par personne, soit près de la contribution annuelle maximale pour un parti politique au fédéral.

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a questionné le gouvernement sur cette rencontre lors de la période de questions du mercredi et a demandé si le Parti libéral du Canada allait rembourser les sommes récoltées grâce à la présence du ministre.

« Le gouvernement fédéral a les règles de financement les plus strictes parmi les provinces et autres juridictions au Canada. Les Canadiens s’attendent à ce que nous suivions ces règles et c’est exactement ce que nous avons fait », a répliqué le premier ministre.

« #LeVraiChangement », s’est moqué Mulcair après cette réponse.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces députés sont d'anciens ministres provinciaux Voyez les images