NOUVELLES
20/10/2016 07:34 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Sanctions des Etats-Unis et de l'Arabie saoudite contre des proches du Hezbollah

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi des sanctions prises conjointement avec l'Arabie saoudite contre deux individus et une entreprise accusés de soutenir le Hezbollah, mouvement chiite libanais armé proche de l'Iran.

"L'initiative commune avec l'Arabie saoudite montre la solidité de la coopération entre les Américains et les Saoudiens dans leur volonté de désorganiser l'infrastructure commerciale et financière du Hezbollah dans le monde", a affirmé le sous-secrétaire américain au Trésor Adam Szubin, en charge de la lutte contre le financement du terrorisme.

Deux comptables, Muhammad Al-Mukhtar Kallas et Hasan Jamal-al-Din, de même que la société de nettoyage Global Cleaners qui a des contrats à Bagdad en Irak, ont été placés sur la liste noire des individus ou organisations sanctionnés par un gel de leurs avoirs aux Etats-Unis et en Arabie saoudite.

Ils sont accusés d'avoir facilité des transferts de fonds en faveur des activités d'Adham Tabaja, un homme d'affaires qui opère au Liban et en Irak et qui est déjà sanctionné par les Etats-Unis pour son soutien logistique et financier au Hezbollah.

Les Etats-Unis ont par ailleurs ajouté deux autres proches du Hezbollah sur la liste des sanctionnés. Il s'agit de Yosef Ayad, accusé d'avoir aidé "à la planification d'actes de terrorisme" en Thaïlande, et de Muhammad Hamdar, arrêté au Pérou pour les mêmes raisons.

vmt/jt/are