NOUVELLES
20/10/2016 06:27 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Les récoltes vinicoles ont été moins bonnes en 2016; l'Italie quand même 1ère

PARIS — Les récoltes vinicoles ont été moins bonnes en Europe et en Amérique du Sud en 2016 en raison des inondations, de la sécheresse, du gel et de la grêle, mais la qualité du vin ne devrait pas trop en souffrir.

L'Italie arrive en première place mondiale pour une deuxième année consécutive, avec un volume de 48,8 millions d'hectolitres, selon les données dévoilées jeudi par l'Organisation internationale de la vigne et du vin. La France prend le deuxième rang après avoir été frappée par des inondations au printemps et la sécheresse cet été, suivie de l'Espagne.

La production mondiale totale a chuté de 5 pour cent entre 2015 et 2016, à 259 millions d'hectolitres, ce qui compte parmi les plus faibles productions depuis 20 ans.

La production a progressé de 2 pour cent aux États-Unis, mais elle a chuté en Argentine, au Chili et en Afrique du Sud.

Cette plus faible production pourrait pousser les prix en hausse, mais elle ne devrait pas avoir d'impact sur la qualité. Une organisation européenne a assuré que la production est «satisfaisante», comparativement à 2015, et que la qualité est généralement bonne.

Les exportations françaises, italiennes et espagnoles ont nettement augmenté cette année.