NOUVELLES
20/10/2016 11:06 EDT | Actualisé 20/10/2016 11:07 EDT

Les internautes ridiculisent Donald Trump et son expression en espagnol, «bad hombres»

Mercredi 19 octobre, pour ce troisième et dernier débat présidentiel, Donald Trump a cru bon de gagner des points en montrant à l'auditoire, le temps d'une phrase, qu'il maîtrisait la langue de Cervantes. "Bad hombres", voici sa prouesse linguistique. Mais devant tant d'adresse, Twitter a fait mine de ne pas comprendre, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessous. Mais que diable a donc voulu dire Donald Trump?

Alors qu'il parlait d'immigration et de construire son mur avec la frontière mexicaine, le républicain a voulu s'essayer à l'espagnol. Bien mal lui en a pris. "Nous avons de mauvaises personnes dans ce pays, nous devons sécuriser la frontière. Nous avons des 'bad hombres' ici, et nous allons nous en débarrasser".

Sur les réseaux sociaux, il n'en fallait pas plus pour critiquer le fait que c'était là les seuls mots qu'ils connaissait en espagnol et surtout qu'il n'avait pas respecté la prononciation ce qui donnait l'impression qu'il employait le terme 'ombrés'... une coloration dégradée des cheveux (aussi appelé 'tie and die').

VOIR AUSSI:

Galerie photo Le troisième débat entre Trump et Clinton Voyez les images