NOUVELLES
20/10/2016 11:42 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Le fils du grand Isaac Stern, David, dirige l'opéra Turandot à Edmonton

Turandot est un opéra qui soulève la passion chez le chef d'orchestre David Stern. Pour le New-Yorkais d'origine qui y a fondé l'Opera Fuoco, il s'agit de l'œuvre maîtresse du compositeur italien Puccini.

Turandot, le dernier opéra de Giacomo Puccini, est pourtant l'ultime œuvre inachevée qu'a complétée le compositeur Franco Alfano depuis passé à l'oubli.

Une œuvre qui marque un tournant du vérisme chez le compositeur. David Stern a découvert l'œuvre à sa façon il y a une dizaine d'années. Depuis il a dirigé d'autres œuvres du compositeur italien, dont Tosca, La Bohême et  Madame Butterfly.

Pour le musicien, il lui reste à tirer plusieurs leçons afin de mieux comprendre l'œuvre.

 Contrairement aux œuvres antérieures, où le texte est soutenu par la musique, l'ingéniosité du compositeur réside dans sa façon de « tisser les airs aux récits dans cette œuvre post romantique », selon le chef d'orchestre. 

Selon David Stern, on peut se demander dans quelle direction cette œuvre aurait pu propulser le compositeur. Dans ce drame, une palette de couleurs très riches est dévoilée, laissant présager d'œuvres exceptionnelles à venir si le compositeur ne s'était pas éteint prématurément.

David Stern ne saurait renier ses origines familiales. Après tout, il est le fils du regretté Isaac Stern, l'un des grands violonistes du 20e siècle. Son enfance aura été bercée de grandes musiques, dans le foyer familial où se vivait la musique à tout instant.

Isaac Stern dirige l'opéra Turandot de Puccini à compter de samedi à l'auditorium du Jubilée à Edmonton. Il s'agit de la première production de cette maison d'opéra cette année. Il y également des représentations mardi et jeudi, soit les 25 et 27 octobre.