NOUVELLES
19/10/2016 23:16 EDT | Actualisé 20/10/2017 01:12 EDT

La Turquie a mené des frappes meurtrières contre des groupes kurdes en Syrie (agence)

L'armée turque a annoncé jeudi avoir mené une série de frappes contre des milices kurdes dans la région d'Alep en Syrie, affirmant avoir tué jusqu'à 200 combattants, rapporte l'agence progouvernementale Anadolu.

Les frappes ont visé des cibles dans le secteur de Maaret Oum Housh dans le nord d'Alep, a précisé Anadolu, citant un communiqué de l'armée.

Entre 160 et 200 membres des Unités de protection du peuple kurde (YPG), branche armée du parti kurde syrien PYD, ont été tués dans ces raids, selon la même source. Ce bilan ne pouvait être confirmé de source indépendante dans l'immédiat.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, une ONG qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, a également fait état de frappes aériennes dans ce secteur, mais n'a pas fourni de bilan.

Ankara a lancé le mois dernier une opération terrestre dans le nord de la Syrie qui vise à soutenir les rebelles de l'opposition syrienne et à chasser l'EI de la frontière, mais également les rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et des YPG, deux groupes considérés par Ankara comme étant des organisations "terroristes".

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a prévenu mercredi que la Turquie "n'attendra plus que les problèmes frappent à sa porte (...) Désormais, nous irons à la rencontre des organisations terroristes, où qu'elles se trouvent".

bur-raz/gkg/ezz/at