NOUVELLES
20/10/2016 11:21 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

La femme qui fuit, d'Anaïs Barbeau-Lavalette, à nouveau couronné

Anaïs Barbeau-Lavalette continue de récolter les honneurs avec son roman La femme qui fuit, qui est cette fois récompensé du Prix littéraire France-Québec.

Dans ce roman publié aux éditions Marchand de feuilles, l'auteure suit les traces de sa mystérieuse grand-mère, Suzanne Meloche, qui, en 1948, est aux côtés de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent le manifeste Refus global. Avec Marcel Barbeau, elle fonde une famille, mais très tôt, elle abandonne ses deux enfants.

Extrait :

La femme qui fuit avait également valu à l'auteure en mai le Prix des libraires du Québec.

L'auteure recevra ce prix doté d'une bourse de 5 000 € (7220 $) en mars prochain, à l'occasion du Salon du livre de Paris.

Le prix est remis par le délégué général du Québec en France et par l'Association France-Québec. Il permettra au lauréat de rencontrer ses lecteurs français lors d'une tournée en France.

La femme qui fuit a été péféré aux romanes Les maisons (Cheval d'août) de Fanny Britt et Le nid de pierres (Boréal) de Tristan Malavoy. Quelque 660 lecteurs et lectrices, répartis dans 41 associations, ont pris part au choix du lauréat.