NOUVELLES
20/10/2016 01:55 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

L'Iran doit être "hospitalier" pour les investisseurs étrangers (président Rohani)

L'Iran doit devenir un pays "hospitalier" pour les investisseurs étrangers, a déclaré jeudi le président Hassan Rohani, deux jours après l'annonce de la condamnation à 10 ans de prison d'un homme d'affaires irano-américain accusé "d'espionnage" au profit des Etat-Unis.

"Nous devons être hospitaliers pour les hommes d'affaires et les investisseurs qui veulent venir en Iran", a affirmé le président Rohani, un religieux modéré, dans un discours retransmis à la télévision nationale. "Ils doivent pouvoir faire des allers et retours facilement", a-t-il ajouté.

Selon lui, depuis son élection en 2013, "tous les efforts du gouvernement" ont porté "sur la levée des obstacles pour les hommes d'affaires, les exportateurs de biens et services, l'entrée de capitaux et les relations bancaires, ainsi que sur la levée des lourdeurs administratives dans notre pays".

Une partie des sanctions internationales contre l'Iran ont été levées en janvier, six mois après la conclusion d'un accord avec les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien.

Mais d'autres sanctions non liées au nucléaire sont toujours imposées à l'Iran par les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) et représentent un frein à l'investissement étranger.

"Les relations étrangères, ne sont pas seulement politiques, elles sont aussi économiques, scientifiques, techniques" et doivent également bénéficier "aux exportations" iraniennes, a-t-il ajouté.

Le président Rohani doit se représenter pour un second mandat lors de la présidentielle prévue en mai 2017.

Son discours d'ouverture sur le monde, critiqué par les milieux les plus conservateurs en Iran, intervient après la condamnation à dix ans de prison de l'homme d'affaires irano-américain Siamak Namazi "pour espionnage et collaboration avec le gouvernement américain".

Son père, Mohammad Bagher Namazi, âgé de 80 ans, a également été condamné à la même peine, ainsi que quatre autres personnes plus ou moins directement liés au monde des affaires.

neg-stb/hj