NOUVELLES
20/10/2016 02:50 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Fin des opérations de secours d'un ferry en Birmanie: 72 morts

Les opérations de secours d'un ferry ayant fait naufrage ce week-end en Birmanie se sont achevées jeudi, sur un bilan de 72 morts, un drame rappelant le délabrement des transports en commun dans un pays dirigé depuis quelques mois seulement par le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi.

"Nous avons remonté le ferry ce matin... Nous avons récupéré au total 72 corps", dont seule une quarantaine a pu être identifiée, a déclaré à l'AFP Sa Willy Frient, responsable des opérations de secours.

Parmi les victimes, la plupart restées prisonnières du ferry surchargé, une cinquantaine sont des femmes, a-t-il précisé.

Seuls 154 personnes ont pu être secourues. Le ferry était prévu pour 150 passagers mais, selon les estimations des secouristes, il devait y avoir jusqu'à 250 passagers à bord.

Ce ferry, qui a coulé dans la rivière Chindwin, assurait la liaison entre Homalin et Monywa, près de Mandalay, grande ville du centre du pays.

Parmi les passagers se trouvaient de nombreux étudiants et enseignants ainsi que des ouvriers, rentrant chez eux pour célébrer le festival de Thadingyut, lors duquel les fidèles de toute la Birmanie allument des lanternes en papier et des bougies pour célébrer la descente du ciel de Bouddha.

Quatre membres de l'équipage ont été arrêtés. Les autorités sont toujours à la recherche d'un autre membre d'équipage et du propriétaire du bateau.

Les naufrages sont fréquents en Birmanie. De nombreuses personnes vivant le long de la côte et des installations fluviales, facilement inondables, dépendent des ferries en mauvais état et souvent surchargés pour les transporter.

Les infrastructures de transport en Birmanie, routières comme fluviales, ont été laissées en ruine par une junte militaire au pouvoir de 1962 à 2011.

hla-caz-dth/at