NOUVELLES
20/10/2016 05:38 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Des Arabes israéliens inculpés pour avoir rejoint l'EI avec leurs enfants

Un couple d'Arabes israéliens a arrêté à son retour en Israël puis inculpé pour avoir rejoint les rangs de l'organisation Etat islamique (EI) en Irak avec leurs trois enfants, a indiqué la sécurité intérieure israélienne jeudi.

C'est le premier cas connu de famille entière d'Arabes israéliens à avoir rallié le groupe jihadiste, a précisé à l'AFP une porte-parole du Shin Beth.

Wissam et Sabreen Zbedat, habitants de Sakhnin (nord d'Israël) et âgés respectivement de 41 et 30 ans, ont quitté Israël en juin 2015 avec leurs enfants alors âgés de 3, 6 et 8 ans pour la Roumanie, indiquent des communiqués du Shin Beth et de la police israélienne.

De là, ils ont rejoint la Turquie, puis la Syrie et l'Irak où ils ont été recrutés par l'EI, selon les mêmes sources.

D'après la police, c'est Sabreen Zbedat qui a convaincu son époux de rejoindre l'EI. Il a reçu une formation religieuse et militaire avant de participer aux combats.

Blessé à la jambe, il a été soigné à l'hôpital de Mossoul (nord de l'Irak) où s'était installée sa famille. Sabreen Zbedat travaillait à l'hôpital tandis que les enfants étaient scolarisés dans des écoles locales, dit la police.

Ils ont décidé de rentrer en raison des bombardements de la coalition internationale sur la ville, des conditions de vie imposées par l'EI et des pressions de leur famille restée en Israël.

Le retour a duré huit mois, selon la police. Après plusieurs tentatives infructueuses, ils ont réussi à passer la frontière entre la Syrie et la Turquie quand leur famille a payé plusieurs milliers de dollars à des passeurs, selon les mêmes sources. Ils ont alors été arrêtés par les autorités turques.

Ils sont rentrés en Israël le 22 septembre et ont été arrêtés à l'aéroport de Tel-Aviv. Leurs enfants ont été confiés à des proches.

Le couple a été inculpé jeudi à Haïfa notamment pour s'être rendu dans un pays ennemi et avoir participé à une organisation terroriste.

Plusieurs Arabes israéliens accusés de liens avec l'EI ont déjà été arrêtés dans le nord d'Israël et une cinquantaine d'autres se battraient actuellement dans les rangs du groupe jihadiste en Syrie et en Irak, selon le renseignement israélien.

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils ont la nationalité israélienne et représentent 17,5% de la population israélienne.

dms/lal/mer