NOUVELLES
20/10/2016 04:23 EDT | Actualisé 21/10/2017 01:12 EDT

Brexit: des visas locaux pour apaiser la City, recommande un cabinet d'audit

Comment répondre aux inquiétudes des milieux d'affaires de Londres en cas de pénurie d'employés après le Brexit? En mettant en place un système de visas locaux adaptés à la demande, recommande un rapport publié jeudi par un cabinet d'audit.

La perspective d'un Brexit "dur", qui verrait le Royaume-Uni mettre fin à la liberté de circulation avec les autres pays de l'UE, fait craindre une pénurie de travailleurs dans le secteur financier notamment.

Ce problème "doit être réglé de manière efficace pour faire en sorte que le Royaume-Uni post-Brexit reste compétitif", souligne le cabinet PwC dans son rapport, commandé par les autorités municipales de la City.

"Un système régional de visa constitue une solution viable, réalisable pour répondre à ces questions", a-t-il ajouté, notant que ce type de dispositif existe en Australie ou au Canada.

Le cabinet propose deux approches. La première verrait les entreprises transmettre directement leurs besoins en visas au gouvernement. La deuxième laisserait aux agences gouvernementales le soin d'utiliser leur expertise pour établir le nombre de visas nécessaires.

Hors de Londres, où l'immigration venant de l'UE concerne davantage des emplois moins qualifiés, ces visas locaux permettrait de contrôler plus strictement l'entrée sur le territoire britannique, répondant ainsi au voeu des partisans du Brexit.

La Première ministre conservatrice Theresa May a récemment durci le ton sur le sujet, soulignant que les Britanniques n'avaient pas décidé de quitter l'UE "pour abandonner de nouveau le contrôle de l'immigration". L'idée du gouvernement est de ramener le solde migratoire, qui s'établit actuellement à 330.000 par an, sous la barre des 100.000.

jwp-eg/jk/glr