POLITIQUE
20/10/2016 01:22 EDT | Actualisé 20/10/2016 01:39 EDT

Agression alléguée par un député : «Ce fut une agression violente», dit l'amie de la victime

QUÉBEC – L’agression alléguée d’une jeune femme par un député libéral aurait été si «violente» que celle-ci aurait nécessité des «points de suture».

C’est ce qu’a révélé jeudi Rosalie Genest, l’amie de la victime alléguée, Alice Paquet, en entrevue sur les ondes d’Énergie Québec.

«Ça a été une agression violente, a-t-elle révélé au micro de l’animateur Jérôme Landry. Ça a été violent. Elle a été blessée.»

Alice Paquet se serait rendue à l’hôpital le lendemain pour faire soigner ses blessures. «Elle a eu besoin de points de suture», a affirmé Rosalie Genest, sans donner plus de précision.

La victime alléguée travaillait dans un restaurant de Québec, où le député serait un client habituel. Elle s’était d’ailleurs fait dire par son patron que le député était «un croqueur de femmes».

L’événement serait survenu dans la chambre d’hôtel du député, selon Rosalie Genest, alors que le message Facebook d’Alice Paquet laissait croire à une agression sur son lieu de travail.

L’homme aurait invité Alice Paquet à prendre un verre pour «parler de politique». Il l’aurait ensuite invité dans sa chambre d’hôtel.

Vous pouvez entendre l’entrevue complète ci-dessous.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Rassemblement à l'Université Laval contre les agressions sexuelles Voyez les images