Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Non, Didier Reynders, le vice-premier ministre belge, n'a pas écrit «F**k You Canada» sur Twitter

«Hey Canada, fuck you».

Le tweet provenant du compte Twitter du vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la Belgique, Didier Reynders, a semé la confusion et la colère mardi.

Heureusement pour le vice-PM, Marie-Danielle Smith, une journaliste parlementaire, a confirmé que le compte Twitter de l'homme politique avait été piraté.

«Le porte-parole du ministre des Affaires étrangères de la Belgique, [Didier Vanderhasselt], vient de me dire que le tweet n'était pas authentique. Compte piraté.»

Elle ajoute que selon Vanderhasselt, on s'affairait à remédier à la situation.

Le ministère des Affaires étrangères a aussi confirmé qu'il s'agissait d'un «hack».

«Le compte personnel du ministre a été piraté. Les messages récemment publiés sur sa page ne sont pas les siens.»

Le gazouillis a été publié alors que le gouvernement de la Wallonie, une région belge, s'oppose fortement à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

Le ministre dispose présentement de trois jours pour arriver à une entente avec le gouvernement wallon.

INOLTRE SU HUFFPOST

Accord de libre-échange Canada-UE: les points importants

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.