Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Maintenant ou jamais pour les Blue Jays

Les frappeurs des Blue Jays de Toronto doivent retrouver leur oeil au bâton dès mardi après-midi pour le quatrième match de la série de championnat de la Ligue américaine, ou ce sera le début des vacances.

Jose Bautista n'a qu'un seul coup sûr en 9 présences officielles au bâton et Edwin Encarnacion en a 2 en 11 présences face aux lanceurs des Indians de Cleveland.

Russell Martin, Troy Tulowitzki et Kevin Pillar n'ont pas fait mieux : un seul coup sûr chacun.

Seul Josh Donaldson a répondu à l'appel avec 4 coups sûrs en 11 présences pour une moyenne de ,364.

Le Canadien Michael Saunders tire aussi très bien son épingle du jeu (3 en 9). Mais ce n'est pas suffisant pour venir à bout des Indians.

« Nous nous sommes déjà retrouvés dans cette situation et nous savons comment réagir, a raconté Saunders après le troisième match. Nous avons le dos au mur et nous devons tenter de gagner un match à la fois. »

Kevin Pillar, le voltigeur de centre des Jays, a lui aussi refusé de s'apitoyer sur son sort.

« Nous devons trouver la façon de se sortir de cette léthargie, a-t-il expliqué. Il faut que l'on prenne l'avance dans le match et qu'on la conserve. »

« Ce n'est pas par manque d'efforts. Les trois matchs ont été serrés et si on connaissait la solution, on l'appliquerait. Mais ce n'est pas toujours aussi simple », a-t-il confessé.

Les Jays semblent ne pas parvenir à réussir les coups sûrs opportuns, comme ils l'ont fait contre Baltimore en match éliminatoire et contre Texas en série de division.

Le gérant John Gibbons, qui avaient amené Jose Bautista au premier rang de sa formation de frappeurs lundi, ne prévoit pas faire de changement.

« C'est un excellent groupe de frappeurs, a rappelé Gibbons. Ils devraient explosés sous peu. On verra si ça arrivera lors de ce quatrième match. »

Au monticule, c'est le droitier Aaron Sanchez qui sera le lanceur partant des Jays. Le jeune lanceur de 24 ans a connu une excellente saison avec une fiche de 15-2, grâce à une moyenne de points mérités de 3,00.

Les Indians feront confiance à Corey Kluber, gagnant du Cy Young en 2014 et auteur de 18 victoires cette saison.

En deux sorties en matchs éliminatoires, Kluber n'a permis que 9 coups sûrs en 13 manches et un tiers, mais aucun point, en plus de retirer 13 frappeurs sur des prises.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.