Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Poker en ligne: Amaya renonce au regroupement avec William Hill

Le propriétaire montréalais du site PokerStars a annoncé mardi qu'il renonce à un éventuel regroupement avec le preneur de paris britannique William Hill et estime qu'il est préférable pour lui de demeurer une compagnie publique indépendante.

Amaya avait annoncé le 7 octobre que les deux entreprises discutaient d'une éventuelle fusion. Parvus Asset Management, qui détient une participation de 14,3 pour cent dans William Hill, s'y était toutefois opposé la semaine dernière.

Amaya a fait savoir mardi que les discussions se sont terminées sans en venir à un accord.

Son conseil d'administration étudiait différentes options stratégiques depuis février 2016, après que le fondateur David Baazov eut annoncé son désir de fermer le capital d'Amaya en rachetant les autres investisseurs.

Depuis ce moment, M. Baazov et deux associés ont plaidé non coupable à différentes accusations en lien avec le titre d'Amaya.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.