NOUVELLES
17/10/2016 09:50 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

Orbital reprend lundi les vols de sa fusée Antares avec la capsule Cygnus

La société américaine Orbital ATK devait lancer lundi soir sa capsule non habitée Cygnus dans sa fusée Antares pour une nouvelle mission d'approvisionnement de la Station spatiale internationale (ISS), premier vol de son lanceur depuis un accident au décollage le 28 octobre 2014.

Il s'agira aussi du premier lancement d'Antares depuis le centre spatial de Wallops, sur la côte de Virginie (est des Etats-Unis) dont le pas de tir avait été endommagé par l'explosion.

Le lancement était prévu dimanche soir mais a dû être reporté de 24 heures en raison d'un câble défectueux dans les équipements au sol, selon un porte-parole de la Nasa.

La reprise des vols d'Antares était initialement prévue pendant l'été mais elle a été reportée plusieurs fois.

Pour cette dernière mission de fret vers l'avant-poste orbital, la sixième dans le cadre d'un contrat avec la Nasa, Cygnus transportera 2,3 tonnes de matériel, dont des approvisionnements pour les six membres d'équipage et des équipements pour des expériences scientifiques.

Cygnus devrait arriver à l'ISS jeudi. La capsule sera alors saisie par le bras télémanipulateur de la Station, piloté par l'astronaute japonais Takuya Onishi et sa collègue américaine de la Nasa Kate Rubins, pour être amarrée sur le module Unity.

Plusieurs dizaines d'expériences scientifiques seront effectuées dans l'ISS avec les matériaux et équipements apportés par Cygnus, dont une sur la combustion de carburant à des températures très basses et sans flamme visible.

Une seconde expérience d'incendie à bord de la capsule est également prévue avant qu'elle ne retombe dans l'atmosphère, pour étudier la propagation du feu en microgravité et mieux protéger les équipages des futures missions spatiales contre des incendies à bord. Une première expérience de cette nature avait eu lieu lors de la précédente mission de Cygnus au printemps.

- Moteurs plus modernes -

Cygnus restera attachée à la Station jusqu'en novembre. Elle sera chargée de plusieurs tonnes de déchets avant d'être désamarrée et de plonger dans l'atmosphère où elle se désintégrera.

Après l'accident d'octobre 2014 dû à la défaillance d'une turbopompe d'un des moteurs russes AJ-26 qui équipaient Antares, Orbital a pu envoyer Cygnus vers l'ISS à deux reprises, en décembre 2015 et en mars 2016, en utilisant une fusée Atlas V de la société américaine United Launch Alliance depuis Cap Canaveral, en Floride.

Les deux AJ-26 dont la conception datait des années 1960 ont été remplacés par des moteurs modernes RD-181 que le fabricant russe a adaptés à Antares.

La reprise des vols d'Antares intervient six semaines après l'explosion de la fusée Falcon-9 de SpaceX sur un pas de tir en Floride lors d'un essai statique des moteurs. Cet accident a détruit un satellite israélien de télécommunications de 200 millions de dollars, qu'aurait dû utiliser Facebook. C'était le deuxième accident en quinze mois pour la société fondée et dirigée par le milliardaire Elon Musk.

L'origine de l'explosion n'a apparemment pas encore été déterminée mais SpaceX a indiqué espérer reprendre ses vols en novembre.

Orbital ATK et SpaceX sont les deux seules sociétés privées avec lesquelles la Nasa a conclu des contrats de livraison de fret à l'ISS, pour respectivement 1,9 milliard et 1,6 milliard de dollars.

L'agence spatiale a également conclu deux autres contrats avec SpaceX et Boeing pour transporter des astronautes à l'ISS à partir de 2018.

Des millions de personnes le long de la côte est des Etats-Unis, de la Caroline du Sud au Massachusetts, pourraient apercevoir les flammes des moteurs d'Antares, une fusée à deux étages, quand elle s'élèvera dans le ciel après le lancement. Le ciel devrait être très clair, selon la Nasa.

js/bdx