NOUVELLES
17/10/2016 05:26 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

Libye: Paris appelle toutes les forces politiques à s'unir

La France a appelé lundi "toutes les forces politiques" libyennes à s'unir sous la bannière du gouvernement de Tripoli, alors se multiplient les gestes d'insoumission contre cet exécutif reconnu par la communauté internationale.

"Nous réitérons notre plein soutien au gouvernement d'entente nationale du Premier ministre Fayez Sarraj", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal, condamnant "l'occupation par la force du Conseil d'Etat" libyen.

Vendredi soir, le chef de l'ancien gouvernement de Tripoli, Khalifa Ghweil, qui a toujours refusé de céder son poste, a lu un communiqué affirmant que son "gouvernement de salut national" avait repris ses fonctions après avoir pris le contrôle, sans combat, du bâtiment du Conseil d'Etat libyen à Tripoli.

Il a appelé tous ses ministres à reprendre leur poste et à considérer "comme suspendus de leurs fonctions" tous les responsables nommés par le nouveau gouvernement d'union nationale de M. Sarraj.

Livrée au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi il y a près de cinq ans, la Libye est dotée depuis le 30 mars d'un gouvernement d'union nationale (GNA) dirigé par M. Sarraj, censé restaurer l'autorité centrale et lutter contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Soutenu par l'ONU, les Etats-Unis et les Européens, cet exécutif d'union installé dans la capitale était déjà contesté par les autorités locales de l'est qui ont refusé de se ranger sous sa bannière.

"La France appelle toutes les forces politiques du pays à s'unir sous l'autorité du conseil présidentiel (organe présidé par M. Sarraj, ndlr) pour faire aboutir la réconciliation nationale, lutter efficacement contre le terrorisme et le trafic d'êtres humains et oeuvrer à la reconstruction du pays", a ajouté le porte-parole du Quai d'Orsay.

cf/dab/at