NOUVELLES
17/10/2016 16:22 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

Les petits avions devraient être équipés de boîtes noires, affirme le BST

KELOWNA, C.-B. — Le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada demande à nouveau que des enregistreurs de conversations de poste de pilotage ou de données de vol soient installés dans les petits avions transportant des passagers, après qu'un écrasement d'avion eut fait quatre morts la semaine dernière en Colombie-Britannique, dont l'ancien premier ministre de l'Alberta Jim Prentice.

La présidente du BST, Kathy Fox, a souligné que le BST faisait cette recommandation depuis 1991.

Sans ces appareils d'enregistrement, le BST affirme que son enquête sur l'écrasement de jeudi dernier, près de Kelowna, d'un appareil Cessna Citation, va être particulièrement difficile.

L'avion impliqué dans l'accident n'était pas équipé d'enregistreurs de conversations de poste de pilotage (CVR) ou de données, et il n'était pas non plus tenu d'en avoir.

Au Canada, seuls les aéronefs multimoteurs commerciaux à turbomoteurs exploités par deux pilotes et qui transportent six passagers ou plus sont tenus d'avoir un CVR à bord.

Transports Canada a dit dimanche que sur de petits appareils, la décision d'installer cet équipement revient au pilote, parce qu'il n'y a généralement pas de conversations de poste de pilotage à enregistrer et que les transmissions de trafic aérien sont enregistrées par NAV Canada, la société qui possède et exploite le système de navigation aérienne civile au pays.