NOUVELLES
17/10/2016 05:01 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

L’Ontario propose un moratoire de 2 ans sur l’embouteillage d'eau

Le gouvernement ontarien voudrait interdire durant deux ans l'ouverture de nouvelles usines de pompage d'eau embouteillée ou l'agrandissement des installations existantes, a appris la Presse canadienne.

Par ailleurs, des exigences plus strictes seraient imposées avant l'octroi de permis quant à l'évaluation de l'impact qu'a cette industrie sur l'approvisionnement en eau des communautés locales.

La question a fait les manchettes récemment lorsque la multinationale Nestle a acheté un puits qui était aussi convoité par le comté de Wellington. Selon les nouvelles règles, l'exploitation de ce nouveau puits ne pourrait pas aller de l'avant pour l'instant, indique la Presse canadienne.

L'Ontario forcerait également les compagnies d'embouteillage à réduire leur consommation d'eau en période de sécheresse, comme l'été dernier dans le comté de Wellington. Actuellement, la politique est volontaire.

Prix inchangé

Selon la Presse canadienne, les droits exigés pour le pompage d'eau n'augmenteraient pas pour le moment en Ontario, alors que le gouvernement poursuit son analyse de la situation.

À l'heure actuelle, les compagnies d'embouteillage ne paient que 3,71 $ par million de litres pompés, une somme que la première ministre Kathleen Wynne a jugée dérisoire.