NOUVELLES
17/10/2016 06:31 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

Irak/Mossoul: un déplacement massif de population possible d'ici une semaine (ONU)

Un déplacement massif de la population pourrait débuter d'ici une semaine à Mossoul, s'est alarmée l'ONU lundi, quelques heures après l'annonce du début de l'opération des forces irakiennes pour reprendre la deuxième ville du pays, aux mains du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

La reconquête de Mossoul, lancée dans la nuit par les autorités irakiennes appuyées par une coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, fait craindre un désastre humanitaire pour les quelque 1,5 million d'habitants qui vivent encore dans cette ville du nord du pays.

La coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak, Lise Grande, a déclaré à la presse que les gens n'étaient pour l'instant pas très nombreux à fuir.

Mais, a-t-elle ajouté, "ce à quoi on s'attend, à partir de ce que nous a dit l'armée (irakienne), c'est que si nous assistons à d'importants mouvements de populations, cela pourrait bien survenir d'ici cinq à six jours".

Mme Grande, qui s'adressait via Skype à des journalistes réunis à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, a fait état d'un scénario possible de 200.000 déplacés "dans les deux premières semaines", un chiffre qui pourrait augmenter de façon significative au fur et à mesure que l'offensive se poursuit.

"Dans le pire des cas, nous allons littéralement vers la plus grande opération humanitaire dans le monde en 2016", avait-elle dit précédemment.

Les déplacements massifs de population pourraient être aggravés par l'arrivée de l'hiver et exposer les civils sans abri à des nuits glaciales.

wd/jmm/vl/bpe