NOUVELLES
17/10/2016 17:09 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

GB: enquête sur une allégation de viol au Parlement

La police britannique enquête sur une accusation de viol au Parlement britannique portée contre un collaborateur d'un parlementaire du Parti conservateur, a déclaré mardi un porte-parole de cet élu.

La police de Londres a indiqué lundi en fin de soirée qu'elle enquêtait sur un possible viol qui aurait eu lieu le 14 octobre dans les locaux du Parlement.

"Un homme âgé de 23 ans a été arrêté le même jour pour une suspicion de viol", a déclaré la police à l'AFP. L'homme a été mis en liberté provisoire en attendant les résultats de l'enquête, a-t-elle précisé.

Les enquêteurs n'ont pas révélé l'identité du suspect ni celle de la victime potentielle. Des médias ont indiqué que le suspect était un collaborateur du parlementaire Craig Mackinlay, membre du Parti conservateur.

M. Mackinlay "a été informé d'une allégation contre un membre de son équipe" vendredi matin, a déclaré un porte-parole du parlementaire.

"A la suite d'une demande de la police et des services parlementaires, il a assuré (aux enquêteurs) un accès complet à son bureau à Westminster", siège du Parlement, et "il attend de recevoir des informations supplémentaires de la part de la police", selon son porte-parole.

Le Parti conservateur, pour sa part, estime qu'"il serait inapproprié de commenter une enquête policière en cours", a déclaré une porte-parole du parti.

Et le Parlement n'a pas voulu non plus en dire davantage. "Le Parlement coopère étroitement avec la police dans le cadre de l'enquête, et nous ne pouvons pas faire d'autres commentaires pendant que l'enquête se déroule", a dit un porte-parole.

rsc/plh/jpa