NOUVELLES
17/10/2016 17:49 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

Chine: le patron des 18 employés d'un groupe de casinos arrêtés en Chine "extrêmement préoccupé"

Le magnat australien des casinos, James Packer, s'est dit mardi "extrêmement préoccupé" par le sort de 18 employés de sa société Crown Resorts Limited, détenus en Chine et soupçonnés d'avoir illégalement démarché de grosses fortunes chinoises.

"Je suis extrêmement préoccupé par le bien-être des employés de Crown détenus en Chine", a déclaré le milliardaire, actionnaire majoritaire de la société et fiancé de la chanteuse Mariah Carey.

"Crown va faire tout son possible pour, dans ces moments difficiles, leur apporter du soutien ainsi qu'à leurs familles. Notre priorité actuelle est de parvenir à entrer en contact avec eux et de nous assurer qu'ils vont bien", a dit M. Packer.

Le conseil d'administration de Crown Resorts s'est réuni en urgence par visioconférence lundi soir, et certaines sources rapportent que la police chinoise s'apprête à poursuivre les employés pour activités de paris illégales avec des ressortissants chinois à l'étranger.

La radio-télévision nationale Australian Broadcasting Corporation (ABC) rapporte que les employés ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête sur les efforts faits par le groupe pour convaincre des Chinois fortunés d'aller dépenser leur argent dans les casinos étrangers. Les casinos ne sont pas autorisés à démarcher ouvertement en Chine.

Le quotidien Sydney Morning Herald évoque pour sa part des sources liées à ces activités estimant que ces arrestations sont liées à la volonté de Crown de récupérer 15 millions de dollars australiens (10,4 millions d'euros) dus par un millionnaire chinois dans un de ses casinos à Melbourne.

"Je respecte le fait que ces arrestations sont survenues dans un autre pays et que par conséquent elles sont sujettes à des règles d'enquête souveraines", a ajouté M. Packer.

Dans un communiqué, le groupe a annoncé plus tôt que le vice-président exécutif de la division VIP International, Jason O'Connor, figurait parmi les 18 employés arrêtés.

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, a confirmé que trois Australiens figurent parmi eux. Ils sont détenus à Shanghai et le consulat australien cherchait à pouvoir les rencontrer.

Le groupe Crown - détenu à 53% par James Packer - compte des casinos dans le monde entier, et notamment à Macao, seule ville chinoise où les jeux d'argent sont autorisés.

Le titre de Crown a dégringolé de 13,90% à la clôture de la Bourse de Sydney, lundi, mais a rebondi de 2%, à 11,40 dollars australiens (7,92 euros), à l'ouverture mardi.

L'ancienne colonie portugaise a été la victime collatérale d'une importante campagne anticorruption lancée en 2014 par le président chinois Xi Jinping, qui a obligé la ville à se diversifier et à viser désormais une clientèle de masse plutôt que les plus gros portefeuilles.

mp/bp/jah/lab/plh