NOUVELLES
17/10/2016 06:28 EDT | Actualisé 18/10/2017 01:12 EDT

14 réfugiés mineurs de Calais retrouvent leurs familles au Royaume-Uni

Un total de 14 réfugiés mineurs non accompagnés en provenance de Calais vont retrouver lundi leurs proches au Royaume-Uni, s'est félicitée l'ONG Citizens UK, saluant l'arrivée dans les prochains jours de "beaucoup d'autres".

"Le programme Passage en sécurité de Citizens UK salue la nouvelle : 14 enfants non accompagnés de Calais vont retrouver leurs familles au Royaume-Uni, et beaucoup d'autres doivent arriver dans les prochains jours avant la démolition du camp" de la Jungle de Calais, s'est réjouie l'ONG.

L'organisation, qui a donné une conférence de presse à Croydon, au sud de Londres -- où ces jeunes doivent retrouver leurs proches --, a précisé à l'AFP que ces mineurs avaient entre 14 et 16 ans et étaient Syriens, Soudanais, Afghans, Erythréens et Ethiopiens.

"Les enfants dont nous parlons aujourd'hui ont le droit d'être ici pendant que leur demande [d'asile] est traitée", a déclaré l'ancien archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, aux journalistes.

Par le passé, "nous savons qu'au moins trois enfants sont morts en tentant de venir en Angleterre. Trois enfants qui avaient le droit d'être avec leurs familles", a-t-il regretté.

Le ministère britannique de l'Intérieur a confirmé dans un communiqué ces arrivées, sans en préciser le nombre.

"Comme l'a dit la ministre de l'Intérieur devant la chambre des Communes lundi, notre priorité doit être d'assurer la sécurité des enfants dans le camp de Calais", a indiqué un porte-parole du ministère britannique de l'Intérieur.

"Elle a dit clairement que nous avons l'intention de transférer autant de mineurs que possible répondant aux critères" légaux, a-t-il ajouté.

Selon le règlement européen de Dublin, les mineurs non accompagnés possédant de la famille dans un Etat membre peuvent voir étudier leur demande d'asile dans ce pays plutôt que dans celui par lequel ils sont entrés dans l'UE.

Le ministère a précisé que plus de 140 mineurs non accompagnés ont vu leurs demandes acceptées cette année, dont 80 en provenance de France.

Les adolescents "vont avoir un premier entretien avec le ministère de l'Intérieur. Si le ministère est satisfait des informations fournies, ils retrouveront immédiatement leurs familles", a expliqué à l'AFP George Gabriel de Citizens UK.

"Si ce n'est pas le cas, ça pourrait prendre quelques jours mais on a l'espoir que ce soit la fin du voyage pour ces enfants", a-t-il ajouté, précisant qu'il y a actuellement 1.291 mineurs non accompagnés à Calais.

"J'estime que plus de la moitié sont éligibles pour venir en Angleterre", a-t-il dit, espérant que "ce soit le début d'une prise de responsabilité sérieuse de la part des deux gouvernements".

rjm-mc/rba/mr