Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un livre de condoléances pour Jim Prentice à l'Assemblé législative de l'Alberta

Dans la rotonde de l'Assemblée législative albertaine, un livre de condoléances a été mis à la disposition de ceux qui désirent laisser un message à la suite du décès de Jim Prentice dans un écrasement d'avion en Colombie-Britannique jeudi.

Cette rotonde et sa fontaine emblématique ont vu passer de nombreux politiciens au fil des ans, dont Jim Prentice, à l'époque où il était le seizième premier ministre de l'Alberta.

Un de ces messages est celui de Randy Boissonnault, député d'Edmonton Centre. « J'ai cru important de présenter mes hommages à l'honorable Jim Prentice, ici dans la rotonde », explique-t-il.

« Mon message est essentiellement que le pays et la province ont perdu un grand citoyen qui a servi avec honneur et compassion, dit M. Boissonnault. Je crois qu'une des choses que savent peu de gens au sujet de M. Prentice, c'est qu'il avait un sens de l'humour et qu'il étudiait ses dossiers. Il était toujours prêt. »

« Nous n'appartenions pas au même parti, mais en fin de compte, nous étions tous là pour défendre le bien de nos électeurs », a-t-il ajouté.

Jim Prentice était à bord d'un Cessna Citation bimoteur qui a disparu de l'écran radar peu après son décollage de Kelowna jeudi. L'avion était en route vers l'aéroport de Springbank, en périphérie de Calgary.

Le Bureau de la sécurité du transport (BST) dit que l'épave de l'avion a été trouvée dans la région de Lake Country en Colombie-Britannique au nord de Kelowna. L'avion s'est écrasé huit minutes après le décollage et le BST a déclaré que personne n'aurait pu y survivre.

Jim Prentice avait 60 ans.

Randy Boissonnault dit de Jim Prentice qu'il était un homme songé, dévoué à sa femme et à ses enfants. Il ajoute que l'ancien ministre fédéral de l'Environnement et des Affaires indiennes était, à certains égards, en avance sur son époque.

Les messages de condoléances provenant de tous les azimuts politiques sont nombreux.

M. Boissonnault se souvient des conseils et des encouragements du premier ministre lorsqu'il songeait à se porter candidat comme député à l'Assemblée législative. « Il m'a dit : "Il faut passer le temps qu'il faut ici, puis savoir quand s'en aller." Il avait toujours une blague de prête. Soit il était plongé dans son dossier, soit il souriait en riant. »

« Ce qui m'a vraiment marqué de lui, dit Randy Boissonnault, c'est qu'il savait comment accomplir les choses, tout en sachant que tout le monde est humain et qu'en chambre, à l'Assemblée législative, nous étions tous là pour des raisons personnelles pour défendre le bien des citoyens qui nous tiennent à coeur. C'est ça l'héritage que nous a laissé Jim Prentice. »

Avec les informations de Zoe Todd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.