Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des manifestants vêtus en superhéros défendent les CPE

Vêtus en superhéros, une centaine de parents et d'enfants ont manifesté dans le Vieux-Québec, dimanche, pour défendre les Centres de la petite enfance (CPE) du Québec qui sont touchés par des mesures de rigueur budgétaires.

« Il faut qu'on soit conscients de la différence fondamentale qu'il y a [entre un CPE et une garderie privée], explique la militante Catherine Dorion, porte-parole du regroupement Parents mobilisés pour les CPE. Un CPE [permet de développer] ton développement psychomoteur, social, ta capacité à te tenir debout. »

« Le gouvernement met un dollar dans les CPE et en sauve huit par la suite en problèmes sociaux qu'il n'aura pas à ramasser plus tard. Si tu le fais le fait avant trois ans, ça risque de ne jamais revenir », poursuit-t-elle.

Les CPE « en péril »

Plusieurs parents ont crié haut et fort qu'une société qui valorise l'éducation devrait d'abord investir dans les services à la petite enfance.

« Les CPE sont non seulement menacés, ils sont en danger, dénonce Marie-Noëlle Béland, une mère impliquée dans la défense des CPQ. Il y a des reculs, on a clairement des pertes de services. »

Les parents prévoient d'autres actions au cours des prochains mois.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.