NOUVELLES
16/10/2016 08:15 EDT | Actualisé 17/10/2017 01:12 EDT

Mondiaux-2016 - Déclarations

Nacer Bouhanni (FRA, 32e): "Cela s'est joué à rien. J'ai fait un gros sprint pour essayer de rentrer dans la première bordure. Je n'ai pas pu y entrer et j'ai explosé. Greipel était avec moi. Je savais ensuite qu'on n'allait pas revenir. Les Allemands étaient les seuls à rouler. Il aurait fallu une autre nation. On est resté longtemps à une minute puis ça a grimpé à deux minute et c'était fini. C'est une déception. On n'était pas assez représenté dans la deuxième bordure (le deuxième groupe). On aurait dû être deux ou trois."

Arnaud Démare (FRA, abandon): "C'est une désillusion totale! On a été mauvais. On s'est fait piéger par les grosses nations. On savait très bien à quoi s'attendre. On a manqué d'un peu de solidarité pour faire face. On est dans le vent, on voit le truc se faire et on sait bien que tout est fini en deux minutes. C'est décevant... J'ai été un des premiers à me faire piéger. Cela frottait beaucoup. On est remonté à deux-trois reprises, un peu tôt. On n'avait pas le bon timing. Sur le retour vers le circuit, je n'étais pas bien, j'étais assommé par la chaleur."

jm/cd